Connexion

Les soins aux aînés et l’aide à mourir ont prédominé durant le discours du Dr Simpson

Comme tout au long de sa présidence, les soins aux aînés et l’aide à mourir ont été les sujets qui ont prédominé dans les derniers propos du Dr Chris Simpson en sa qualité de président de l’Association médicale canadienne (AMC).

« Ce sont des enjeux cruciaux qui préoccupent beaucoup les Canadiens à l’heure actuelle, et l’AMC a fait preuve de leadership; elle a provoqué une discussion longuement attendue et éclairé le débat national sur ces questions », a fait remarquer le Dr Simpson dans son discours d’adieu à la réunion du Conseil général de l’AMC.

Ses observations soulignent d’autant plus le fait que les soins aux aînés et l’aide à mourir ont prédominé durant le débat de l’assemblée annuelle, et que les soins aux aînés sont à l’avant-plan des enjeux préconisés par l’AMC au cours de la campagne électorale qui se déroule actuellement sur la scène fédérale.

Le Dr Simpson a relaté à l’auditoire son expérience personnelle concernant une patiente de 84 ans qui a exprimé sa reconnaissance pour l’attention donnée par l’Association à cette question de soins aux aînés.

« Cette expérience et beaucoup d’autres comme celle-là sont ce qui m’a permis de garder le cap lorsque la frustration commençait à s’installer, » dit-il.

En ce qui a trait au jugement de la Cour suprême du Canada sur l’aide à mourir, il a parlé de la manière dont l’AMC « a contribué à façonner ce qui deviendrait un moment décisif dans l’histoire de notre pays ».

Étant donné les profondes divergences d’avis exprimées durant la séance qui a précédé l’allocution du Dr Simpson, lorsque la question de l’objection de conscience à la recommandation à un tiers des patients désireux d’obtenir de l’aide à mourir a été soulevée, les remarques du Dr Simpson ont été particulièrement poignantes.

« Tout au long du processus de consultation de l’AMC, je me suis aperçu que, ce qui nous donne à tous un caractère commun dans cette question, c’est finalement un sentiment de profond respect des autres, de leurs croyances et de leurs sentiments. Si cela demeure un principe directeur de notre travail à venir, nous ne pouvons vraiment pas nous tromper. »

En outre, les délégués et observateurs ont eu un autre aperçu de son leadership au regard de la question critique des soins aux aînés lorsqu’il a aussi présenté une diatribe sur vidéo à la manière dont le fait régulièrement l’humoriste Rick Mercer.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.