Connexion

Appui solide pour l’AMO

Les délégués au Conseil général ont accordé un appui écrasant à l’Association médicale de l’Ontario (AMO) dans son différend en cours avec le gouvernement provincial.

À la demande des dirigeants de l’AMO, les délégués d’un bout à l’autre du Canada ont adopté trois résolutions pour blâmer le gouvernement de l’Ontario d’avoir plafonné unilatéralement la facturation des médecins et appuyer l’appel lancé par l’AMO en faveur d’un règlement obligatoire du différend.

Les résolutions ont mobilisé un appui unanime ou presque.

Le président de l’AMO, Mike Toth, a déclaré que la décision du gouvernement de limiter à 1,2 % l’augmentation des dépenses médicales – lorsque, dans ses estimations mêmes, la province prévoit une croissance deux fois plus élevée à cause du vieillissement de la population – signifie que les médecins devront prendre en charge tous les coûts supplémentaires.

Dans la motion adoptée au cours de la réunion, on demande au gouvernement de l’Ontario de prendre la responsabilité de financer entièrement tous les services médicaux nécessaires dans la province.

La Dre Gail Beck, membre du conseil d’administration de l’AMO, a signalé que les mesures prises unilatéralement par le gouvernement provincial imposent un fardeau indu aux jeunes médecins de famille qui font face à des compressions de revenu pouvant atteindre 30 % et dont la capacité de se joindre à des pratiques collectives en milieu urbain ou suburbain est limitée.

« Nous devons y mettre fin, et dès maintenant », a déclaré Brad Fritz, membre de Doctors of BC.

« La pente glissante, c’est que si le gouvernement voit qu’il peut s’en tirer en Ontario, il fera de même dans chaque province. »

Le président sortant de l’AMO, le Dr Ved Tandan, a déclaré que l’AMO a besoin d’un mécanisme de règlement des différends obligatoire dans ses négociations avec le gouvernement, comme celui qui existe dans huit autres administrations.

Les présidents de l’Association médicale de la Saskatchewan et de Doctors of BC ont pris la parole pour appuyer fermement cette décision.

« Il est parfaitement clair que l’Ontario en a besoin », a déclaré Charles Webb, président de Doctors of BC.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.