Connexion

Le prochain accord sur la santé, les changements climatiques et les pénuries de médicaments : l’assemblée annuelle de l’AMC s’attaque à des enjeux d’importance

La 149e Assemblée annuelle et le Conseil général de l’Association médicale canadienne (AMC) qui débutent ce weekend, à Vancouver, aborderont un éventail de sujets, allant de l’orientation du prochain accord sur la santé jusqu’aux changements climatiques, en passant par les pénuries de médicaments et les médias sociaux. Nouveauté cette année, la séance sur les enjeux émergents, le lundi 22 août, permettra aux délégués de faire des suggestions au sujet d’enjeux cruciaux et évolutifs qui touchent la profession médicale et ses patients, et d’en débattre. Ce dialogue approfondi contribuera à étoffer le processus d’élaboration des stratégies et des politiques de l’AMC et à le rendre mieux adapté aux enjeux.

Les membres qui ne peuvent assister en personne à la réunion à Vancouver pourront tout de même participer grâce au « CG virtuel », une webémission interactive dont les séances seront agréées, permettant aux membres de toutes les régions du pays de contribuer aux débats, de poser des questions, de formuler des commentaires et de participer aux sondages. Une des séances prendra la forme d’un panel des chefs de la direction et des présidents des conseils d’administration de l’AMC, de Gestion financière MD et de JouleMC.

« Le Conseil général a toujours été le lieu de rassemblement où les médecins du Canada peuvent présenter leurs idées et discuter de façons d’améliorer les soins de santé », explique la Dre Cindy Forbes, présidente de l’AMC. « Cette année, nous comptons maximiser l’utilisation de la technologie pour que les membres soient en mesure d’échanger au sujet des enjeux qui leur importent. »

Une séance spéciale sur la santé autochtone aura lieu cette année avant l’assemblée, le samedi 20 août. La séance, organisée en collaboration avec le Collège des médecins de famille du Canada, l’Association des médecins autochtones du Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, se penchera sur les sept recommandations du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation qui portent sur la santé et les soins de santé des peuples autochtones.

Comme par les années passées, la ministre fédérale de la Santé s’adressera à l’assemblée. Toutefois, pour la première fois depuis des décennies, un médecin – la Dre Jane Philpott – occupe ce poste.

« Nous avons eu des échanges très positifs avec la ministre Philpott, en particulier sur la question de l’amélioration nécessaire de la façon dont le système de santé s’occupe des aînés, a dit la Dre Forbes. La Dre Philpott était médecin de famille avant d’entrer en politique. Elle sait donc par expérience comment l’amélioration des soins aux aînés peut avoir des répercussions positives dans l’ensemble du système. »

L’assemblée de cette année permettra aussi d’entendre un discours spécial du Dr James Orbinski, sur les changements climatiques. Le Dr Orbinski est titulaire de la Chaire de recherche en santé mondiale à l’École de santé publique Dalla Lana et professeur de médecine et de sciences politiques à l’Université de Toronto. Il milite activement pour faire connaître les effets des changements climatiques : non seulement leurs effets néfastes pour la santé, mais aussi leurs graves conséquences pour les personnes pauvres et marginalisées de la société.

Dès lundi, les membres pourront se renseigner sur les événements du CG grâce à des rapports quotidiens envoyés directement à leur adresse courriel.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.