Connexion

Pour une meilleure transition après la résidence : une formation en gestion médicale obligatoire

Au fil des ans, l’Association médicale canadienne (AMC) a créé un certain nombre de programmes et de ressources visant à fournir de l’information pratique, des conseils et une orientation aux médecins résidents qui font la transition vers la pratique. Elle a notamment créé le Programme d’études en gestion médicale (PEGM). Désormais offert par Joule, la plus récente société de l’AMC, le PEGM se compose d’une série de séminaires interactifs informels qui aident les médecins résidents à évaluer leurs possibilités de pratique futures et à comprendre les principes de la gestion du personnel et de la gestion financière dans le cadre de leur profession.

Le PEGM, obligatoire à l’Université du Manitoba

Certaines facultés de médecine, dont celle de l’Université du Manitoba, jugent le PEGM si important qu’elles en ont fait un volet obligatoire de la formation de leurs médecins résidents.

« Il y a quelques années, un groupe de médecins enseignants de l’Université du Manitoba a créé un tronc commun de cours obligatoires pour tous les médecins résidents, explique la Dre Fraser. Le PEGM fait partie de ce tronc commun. Nous croyons que l’information présentée dans ce programme est essentielle pour assurer le succès futur de nos médecins résidents dans la profession et nous exigeons qu’ils le suivent avant de terminer leur résidence ou leur stage de recherche. »

Vers la fin de chaque année scolaire, tous les directeurs des programmes de l’Université du Manitoba et leurs assistants reçoivent un avis dressant la liste des cours obligatoires du tronc commun que doivent suivre leurs médecins résidents et stagiaires de recherche, ainsi qu’un calendrier des dates limites pour terminer ces cours. Si les directeurs des programmes ne demandent aucune modification à la liste, ces exigences sont alors affichées sur la page VENTIS (système informatique de suivi de la formation postdoctorale à l’U. du Manitoba) des médecins résidents et des stagiaires de recherche. Ceux-ci voient alors les crédits s’afficher sur leur page VENTIS à mesure qu’ils terminent les cours.

« Lorsque nous avons rendu le PEGM obligatoire, nous savions que nous aurions à composer avec des situations où les médecins résidents seraient incapables d’assister à un cours en raison de leurs stages hors province ou d’autres engagements préalables, poursuit la Dre Fraser. Nous avons donc décidé d’offrir deux cours du PEGM chaque année, au lieu d’un seul, et donné aux médecins résidents deux ans pour le suivre. Il est ainsi plus facile pour les médecins résidents d’insérer ce cours dans leur horaire déjà chargé. Si un médecin résident n’arrive quand même pas à terminer le cours du PEGM, il doit suivre les modules en ligne et m’envoyer un sommaire de chacun. Si je juge les sommaires satisfaisants, j’accorde alors le crédit pour le cours. »

Les directeurs des programmes et leurs assistants reçoivent en février ou en mars la liste des médecins résidents et des stagiaires de recherche qui doivent recevoir leur diplôme à la fin de juin, mais qui n’ont pas encore répondu à toutes les exigences du tronc commun. Cet avis comporte des mesures de remédiation à communiquer aux médecins résidents afin de leur donner tout le temps nécessaire pour obtenir les crédits obligatoires. Le diplôme de l’Université du Manitoba, attestant que les médecins résidents se sont conformés avec succès à toutes les exigences de leur programme de résidence ou de leur stage, n’est pas décerné tant que les intéressés n’ont pas terminé tous les cours du tronc commun.

Avantageux pour les médecins résidents comme pour les départements

Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et le Collège des médecins de famille du Canada exigent que les médecins résidents soient exposés à tous les éléments de la gestion médicale. Les séminaires du PEGM permettent aux départements des études médicales postdoctorales de s’acquitter de cet élément de leur mandat et de savoir que les médecins résidents et les stagiaires de recherche de tous leurs programmes ont acquis des connaissances de base en gestion médicale. Les médecins résidents profitent de l’aide et des conseils qu’ils reçoivent sur le lancement d’une pratique, la gestion de leurs finances et les méthodes efficaces de négociation.

Renseignez-vous davantage au sujet du Programme d’études en gestion médicale (PEGM).

« Les séminaires de gestion médicale font partie des cours obligatoires du tronc commun à l’Université du Manitoba parce que nous jugeons que l’information présentée dans ce programme est essentielle pour assurer le succès futur de nos médecins résidents. »

Dre Virginia Fraser
Responsable des cours du tronc commun en études médicales postdoctorales, Université du Manitoba