Association médicale canadienne

À nos membres,

Les membres de l’AMC nous font clairement comprendre leurs grandes préoccupations en ce qui a trait à l’approvisionnement d’équipement de protection individuelle (EPI) – pour la situation actuelle et celle à venir. C’est tout simplement inacceptable que cette pénurie se poursuive à travers le pays. Les fournisseurs de soins de santé doivent avoir accès à ces pièces d’équipement essentielles pour faire face à cette pandémie.

Alors que le nombre de cas augmente, les besoins en EPI des fournisseurs de soins de santé en première ligne s’intensifieront et nous devons nous assurer que ces EPI se rendent dans toutes les zones qui en ont besoin. Hier, nous avons lancé un sondage auprès de nos membres résidents et en exercice pour obtenir une image nationale de l’état de l’approvisionnement des EPI directement des premières lignes. Nous aurons des résultats disponibles dans quelques jours et nous les partagerons avec les représentants du gouvernement fédéral afin qu’ils sachent exactement où il est nécessaire d’agir pour remédier à cette situation.

Il est réconfortant d’apprendre que le gouvernement fédéral attribue 2 milliards de dollars pour garantir la réserve nationale canadienne d’EPI grâce à des ententes d’approvisionnement. En outre, le gouvernement a signé des accords avec trois sociétés médicales canadiennes pour la fabrication de respirateurs, de masques chirurgicaux, de trousses d’analyse, et d’autres fournitures médicales, et a également signé des lettres d’intention avec cinq autres sociétés pour la production de plus de fournitures.

Ces annonces sont encourageantes. L’AMC continuera de collaborer avec les fonctionnaires fédéraux et les AMPT pour s’assurer que cet équipement parvienne rapidement et efficacement aux médecins et aux équipes de soins de santé.

Devoirs éthiques des médecins

Dans le contexte de pénurie d’EPI, les médecins se questionnent sur leur obligation de fournir des soins tout en protégeant leur propre santé. Plusieurs ressources sont à leur disposition, dont la politique de l’AMC sur les obligations éthiques des médecins durant une pandémie, les conseils de l’Association canadienne de protection médicale sur la COVID-19, ainsi que les recommandations des ordres de médecins.

La politique de l’AMC émet les recommandations suivantes :

  • Dans le contexte d’une pandémie, il est essentiel de garantir les soins appropriés aux patients et la sécurité des médecins, notamment en veillant à ce que ces derniers aient accès à de l’EPI.
  • Les médecins ont l’obligation de protéger leur propre santé afin de pouvoir aider le plus de patients possible durant la pandémie.
  • Les autorités sanitaires et les gouvernements ont l’obligation réciproque de protéger les travailleurs de la santé.

Améliorer l’accès aux soins virtuels

  • Le Dr Mark Dermer, médecin de premier recours en télémédecine, a élaboré un guide pour aider les médecins à intégrer les services virtuels dans leur pratique. Son guide aborde l’intégration des soins virtuels au déroulement du travail en clinique, les besoins technologiques, les problèmes de santé évaluables et traitables à distance, et d’autres facteurs à considérer.

Ressources en santé et bien-être

Comment s’impliquer : étudiants en médecine et médecins retraités

  • Certains de nos membres étudiants en médecine et médecins retraités nous ont dit vouloir aider en cette période de crise; nous avons donc rassemblé une liste de ressources pour les guider :

Encore une fois, n’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions ou des suggestions en lien avec la COVID-19. Pour ce faire, il vous suffit d’écrire à l’adresse centredeservicesauxmembres@amc.ca ou de composer le numéro sans frais 1 888 855-2555 (en semaine, de 8 h à 20 h, HE).

Merci,
Dr Sandy Buchman


Vous avez des questions ou des commentaires ?

Envoyez-nous un courriel.
Back to top