Association médicale canadienne

Qu’est-ce qui vous empêche d’offrir à vos patients les soins de la meilleure qualité qui soit? Pour améliorer le bien-être des médecins, quels changements doit-on apporter à la culture médicale?

Voilà quelques questions dont des médecins et des apprenants en médecine ont discuté à l’occasion des Forums des membres de l’Association médicale canadienne (AMC). Ces événements d’une journée, tenus dans six villes à travers le pays, ont permis aux membres de faire connaître leurs opinions sur les enjeux prioritaires de l’AMC : le bien-être des médecins et l’accès aux soins.

 

Au forum de Calgary, en février, la Dre Debrah Wirtzfeld, chirurgienne-oncologue et médecin-hygiéniste en chef adjointe à la diversité, à la santé et au bien-être pour les Services de santé de l’Alberta, a expliqué que pour améliorer le bien-être des médecins, il faut d’abord modifier la façon dont ils travaillent.

« Le système médical repose encore sur l’idée selon laquelle les médecins peuvent travailler du début à la fin de leur carrière sans pause. Il n’y a pas qu’une seule manière d’offrir de bons soins aux patients : il faut considérer l’adoption de pratiques plus souples. »

Noam Raiter était aussi au forum de Calgary, avec de nombreux autres étudiants en médecine. Elle a signalé que ses discussions avec des médecins en exercice depuis 10 ou 20 ans lui ont donné une idée des défis liés au bien-être en médecine.

« En tant qu’étudiants de 1re année, on ne parle pas beaucoup de ce qui se passera après la faculté de médecine. Pour améliorer la santé des médecins, il faut aborder ces sujets le plus tôt possible et faire comprendre aux gens qu’il n’y a pas de problème à prendre une pause et qu’un médecin qui s’inquiète de sa santé et de son bien-être n’est pas un mauvais médecin », déclare-t-elle.

Vous avez manqué les forums? Vous pouvez encore donner votre avis sur le bien-être des médecins et l’accès aux soins

L’amélioration de l’accès aux soins est un autre des enjeux importants abordés aux forums. Plus particulièrement, on a demandé aux personnes participantes de se concentrer sur les modèles de prestation de soins, de réfléchir à qui offre les soins et où, aux interactions des patients avec le système, ainsi qu’au financement et à la coordination des soins.

Le Dr Oscar Larios, spécialiste des maladies infectieuses à Calgary, a mentionné qu’il considère la technologie comme un outil important dans l’amélioration de l’accès aux soins : « La technologie peut combler certaines lacunes, par exemple pour la transmission de résultats de tests et les recommandations. On pourrait aussi l’utiliser pour offrir des soins virtuels. »

Jusqu’à maintenant, plus de 275 membres de l’AMC ont assisté en personne aux Forums des membres. Les deux derniers forums, prévus à London (Ont.) et à Fredericton (N.-B.), ont été annulés en raison de la COVID-19. Les membres peuvent continuer de nous faire part de leurs idées et de leurs réflexions par l’intermédiaire de notre plateforme de mobilisation de la communauté.

Le Dr Sandy Buchman, président de l’AMC, affirme que les témoignages des membres aideront l’AMC à trouver des moyens concrets sur lesquels appuyer ses démarches.

« La salle est remplie de gens brillants et ce qui est important c’est d’utiliser toute cette sagesse, de la consolider et de la transposer dans nos réflexions. »


Vous avez des questions ou des commentaires ?

Envoyez-nous un courriel.
Back to top