Association médicale canadienne

Vancouver (C.-B.); Université de la Colombie-Britannique (UBC), 1963; médecine interne, gastroentérologie. Décédé le 1er avril 2019 à l’âge de 80 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Anita et 2 beaux-fils. « Après ses études en médecine, Frank a continué sa formation en médecine et en pathologie à l’Hôpital général de Vancouver (VGH). Il a reçu la prestigieuse bourse de voyage Samuel-McLaughlin (permettant au boursier de parfaire sa formation dans un milieu clinique étranger) deux années de suite; il a passé la première année en Angleterre à l’Hôpital Royal Free de Londres sous la tutelle de dame Sheila Sherlock, M.D. dans le domaine de l’hépatopathie, puis la deuxième à l’Université de Chicago sous la tutelle du Dr Joseph Kirsner, médecin de renommée internationale, avec qui il a étudié la maladie inflammatoire chronique de l’intestin. En 1965, son travail à la morgue de l’Hôpital général de Vancouver a largement contribué à la condamnation de l’homme surnommé le “meurtrier au lait frappé”. Frank a travaillé à l’Hôpital général de Vancouver pendant plus de 35 ans, dont 15 à titre de chef du service de gastroentérologie. Il a aussi mis sur pied, en collaboration avec le Dr Allardyce, le programme de nutrition parentérale totale de l’hôpital et les programmes d’alimentation entérale et parentérale à domicile de la Colombie-Britannique, toujours utilisés aujourd’hui. Professeur agrégé émérite à l’Université de la Colombie-Britannique, il a adoré enseigner aux étudiants en médecine et a même reçu le Prix du meilleur enseignant de l’année. Lorsque l’Autorité sanitaire de la région côtière de Vancouver a imposé la retraite obligatoire à 65 ans, il a mis sur pied et dirigé son propre centre de recherche sur les maladies hépatiques et intestinales (le Liver and Intestinal Research [LAIR] Centre), qui est devenu le plus important centre de recherche privé au Canada. Frank a pris sa retraite en 2011. »