Association médicale canadienne

person receiving a vaccine

Les travaux de recherche sur la COVID-19 continuent de se multiplier, et des études sur la COVID-19 sont toujours présentées dans les résumés quotidiens POEMs (« Patient-Oriented Evidence that Matters »). Bon nombre de ces résumés sont très appréciés des membres de l’AMC pour leur pertinence clinique.

Les résumés POEMs, qui visent à synthétiser les nouvelles données probantes, sont soigneusement sélectionnés et évalués en fonction de leur pertinence et de leur validité par l’équipe de rédaction d’Essential Evidence Plus de Wiley Publishing, puis distribués quotidiennement aux membres de l’Association médicale canadienne (AMC).

Évaluation des résumés POEMs

Grâce à leur abonnement à l’AMC Joule, les membres de l’AMC peuvent évaluer le résumé POEMs du jour en remplissant un questionnaire validé nommé « Information Assessment Method » et recevoir un crédit de DPC. Les résumés POEMs sont évalués selon divers critères : pertinence clinique, impact cognitif, utilisation de l’information dans la pratique et avantages prévus pour les patients. Le Dr Roland Grad (M.D., M. Sc., Université McGill, Montréal, Québec) et le Dr Mark H. Ebell (M.D., M. Sc., University of Georgia, Athens, Géorgie) analysent les évaluations et font état des résumés POEMs jugés les plus pertinents sur le plan clinique par les membres de l’AMC dans une série annuelle publiée dans American Family Physician. La dernière publication, qui présentait les meilleurs résumés POEMs de 2021, était la onzième édition de cette initiative.

Vous ne recevez pas les résumés POEMs? Inscrivez-vous dès maintenant. Les membres de l’AMC peuvent également lire les résumés actuels et précédents, recevoir des crédits et discuter des résumés cliniques susceptibles de changer les pratiques à partir de la page d’archives POEMs.

Voici quelques-uns des plus récents résumés POEMs liés à la COVID-19 les mieux notés :

COVID-19 vaccine is not associated with adverse birth outcomes 

Conclusion : La vaccination contre le COVID-19 pendant la grossesse n’est associée à aucune augmentation des issues de grossesse indésirables (p. ex., naissance prématurée, petite taille par rapport à l’âge gestationnel ou mort-né). D’autres études ont été effectuées sur la question, et aucune n’a relevé de problèmes liés à la vaccination pendant la grossesse.


Similar likelihood of adverse effects with mRNA and inactivated virus vaccines for COVID-19

Conclusion : Statistiquement, dans le cadre de cette vaste étude, les événements indésirables n’ont pas été plus fréquents ou moins fréquents avec les vaccins à ARNm qu’avec les vaccins fabriqués à partir du virus inactivé. Pour l’un et l’autre des vaccins, le taux d’événements indésirables était faible et s’apparentait probablement au taux d’événements indésirables au sein de la population générale pendant la période de cette étude, soit cinq à sept semaines.


COVID-19 vaccine moderately effective (48%) at preventing symptomatic infection in children 5 to 11 years old

Conclusion : Le vaccin Pfizer-BioNtech offre une protection modérée contre l’infection symptomatique chez les enfants de 5 à 11 ans. La diminution du niveau de protection chez les enfants plus âgés laisse supposer que ces derniers pourraient bénéficier d’une dose plus élevée, mais cela nécessite une étude plus approfondie. Les complications ont été trop peu nombreuses pour produire des renseignements utiles, et les données sur la gravité de la maladie n’étaient pas disponibles.


Likelihood of long COVID varies by variant, sex and vaccination status

Conclusion : Parmi les travailleurs de la santé adultes, cette étude a révélé que la COVID-19 de longue durée est moins probable chez les personnes qui ont été infectées par les variants plus récents et chez celles qui ont reçu trois doses de vaccin.


Three-dose vaccine or two doses plus previous infection protects against severe disease from BA.1 or BA.2 COVID-19 variants

Conclusion : Les personnes qui avaient reçu trois doses de vaccin, qu’elles aient ou non contracté la maladie auparavant, ainsi que les personnes qui avaient reçu deux doses de vaccin et contracté la maladie, ont bénéficié d’une excellente protection contre les formes graves de la maladie lors de la première partie de la vague Omicron. Cette étude comporte toutefois une limite : les auteurs n’ont pas présenté de résultats pour les variants BA.4 et BA.5.


Hybrid and natural immunity are robust but, like vaccine immunity, wane over time

Conclusion : La protection offerte par l’immunité naturelle et l’immunité hybride contre une infection ultérieure à la COVID équivaut à celle offerte par la dose de rappel. Les patients ayant déjà contracté la COVID-19 doivent tout de même recevoir le vaccin. Malheureusement, l’immunité diminue avec le temps pour tous les groupes. 


Les membres de l’AMC ont accès aux résumés POEMs et à la revue American Family Physician dans ClinicalKey, un outil compris dans leurs frais d’adhésion

Vous avez une question sur la COVID-19 ou sur un autre sujet clinique? Communiquez avec l’équipe du service Interrogez nos bibliothécaires et demandez une recherche documentaire.

Ces documents sont publiés uniquement à titre informatif. Ils ne sont pas destinés à remplacer un avis médical en bonne et due forme et ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou personnels. Les auteurs s’expriment à titre personnel, et leurs opinions ne reflètent pas nécessairement celles de l’Association médicale canadienne et de ses filiales, y compris AMC Joule.

Back to top