Association médicale canadienne

Introduction à la résilience en milieux de formation et d’exercice

Aperçu des compétences et des stratégies qui aident les médecins à surmonter les obstacles au quotidien

La résilience est une compétence essentielle à développer pour surmonter l’adversité. En la renforçant progressivement, les médecins arrivent à s’adapter aux difficultés prévues et imprévues. Ils peuvent ainsi offrir les meilleurs soins possible à leurs patients.

Dans le cadre du Sondage national de l’AMC sur la santé des médecins, 82 % des médecins et des résidents ont déclaré être très résilients. Après une journée ou un événement stressants, ils consacrent leur énergie à des activités mentalement positives : maintenir un certain détachement, prendre une pause pour refaire le plein d’énergie ou développer de l’empathie envers des collègues ou des patients au comportement difficile, par exemple. Ces pensées et actions positives sont bien meilleures pour la santé mentale que leur pendant négatif comme le blâme, la rumination et le surmenage.

Les systèmes de santé, les milieux de travail et la culture devront certes changer pour véritablement préserver le bien-être des médecins, mais la résilience personnelle demeure un atout pour composer avec les exigences de la profession au jour le jour.

Suggestions proposées par des médecins pour bâtir la résilience

Appliquez les conseils suivants, proposés par des médecins et publiés en anglais dans Academic Medicine et par le programme de santé des médecins de l’Association médicale de l’Ontario.

  • Trouvez un équilibre et déterminez vos priorités. Prenez des pauses régulièrement : prenez des vacances, dormez bien, prenez de vraies pauses repas et collations, etc. Cultivez des ressources non professionnelles et participez à des activités comme des sports et loisirs et des événements culturels. 
  • Entretenez des relations professionnelles positives. Réunissez-vous avec d’autres médecins pour échanger vos points de vue, discuter des pratiques exemplaires et vous soutenir mutuellement. 
  • Faites passer vos relations personnelles avant tout. La famille et les amis peuvent offrir stabilité et compréhension, et ainsi vous aider à mettre les choses en perspective et vous remettre les pieds sur terre.
  • Célébrez les réussites et portez attention au positif dans votre vie. Prenez le temps de reconnaître vos bons coups, par exemple d’avoir guéri un patient, d’avoir contribué à une prise de décisions vitales, d’avoir établi de bons liens avec les patients ou d’avoir reçu des remerciements. Prenez conscience des aspects positifs de votre vie, comme la liberté au sein de votre profession, votre bonne santé et toute l’utilité de votre travail. N’oubliez pas d’être reconnaissant aussi envers les autres lorsqu’ils font quelque chose pour vous.
  • Continuez votre perfectionnement professionnel. Tirez profit des occasions d’apprentissage et lisez des articles scientifiques pour combler l’aspect théorique de votre travail. Adoptez des perspectives qui vous font valoriser votre rôle, ainsi que respecter et aimer vos patients. Envisagez un nouveau poste ou une spécialité dans un domaine différent; par exemple, si vous aimez travailler avec les enfants, envisagez une spécialisation en pédiatrie. 
  • Réduisez votre stress en pratiquant la pleine conscience. Les pratiques comme la méditation et la respiration profonde favorisent la relaxation grâce à une prise de conscience, sans jugement, des sensations, expériences et réactions du moment présent. Ces pratiques peuvent réduire la détresse et les émotions négatives.
  • Prévenez le stress par des approches cognitivocomportementales. Essayez des techniques de relaxation comme le relâchement progressif des muscles ou la thérapie cognitivocomportementale, qui évacuent les pensées irrationnelles et négatives.
  • Pratiquez la réflexion personnelle et la conscience de soi. Réfléchissez souvent et de façon consciente à votre situation personnelle : votre situation actuelle, vos aspirations, les changements à faire pour parvenir à vos buts. Procédez à une auto-évaluation avec le programme En route vers la préparation mentale des Forces armées canadiennes. 
  • Établissez des limites précises. Assurez-vous de maintenir une distance professionnelle appropriée avec vos patients, de même qu’avec vos collègues et vos supérieurs.
  • Soyez organisé. Créez vos routines et prévoyez des plages horaires pour les tâches administratives et courantes. Établissez les priorités et déléguez lorsque possible. 
  • Réservez du temps pour votre dimension spirituelle. Si la spiritualité vous fait du bien et vous aide à refaire le plein d’énergie, assurez-vous de lui réserver du temps.

Consultez le guide pratique de l’AMC pour d’autres conseils sur le développement de la résilience.

Sujets

Résilience Soutien par les pairs Politiques, normes et pratiques exemplaires Relations

Vous vivez de la détresse? Obtenez de l’aide dès maintenant.

Back to top