Association médicale canadienne

Partout dans le monde, la pandémie de COVID-19 a exacerbé le stress et le sentiment d’isolement des médecins. Les problèmes du genre touchant la santé et le bien-être ne disparaîtront pas après la pandémie. Pour soutenir ses collègues et promouvoir la résilience, on peut faire appel au jumelage, une forme de soutien par les pairs où au moins deux personnes s’entraident pour favoriser leur santé, leur bien-être et leur sécurité.  

Fonctionnement du jumelage : 

  • Trouvez dans votre entourage une personne que vous connaissez bien et à qui vous pouvez parler librement de ce que vous vivez.
  • Choisissez une façon de communiquer régulièrement, que ce soit en personne, par téléphone ou par textos. Vous profiterez tous deux de ces échanges, qui peuvent vous rappeler de penser à vous (bilan personnel) et de prendre soin de vous.
  • Planifiez des interactions régulières et tentez de respecter l’horaire établi. Ensemble, déterminez ce qui vous convient le mieux.

Selon l’Association médicale de l’Ontario (article en anglais), les recherches montrent que la qualité des liens sociaux peut contribuer à atténuer les conséquences négatives de l’adversité et favoriser le bien-être à long terme. Dans les moments difficiles, notre bien-être et notre résilience dépendent de relations qui reposent sur une bienveillance mutuelle, d’où l’attrait du jumelage. Lors des échanges avec votre partenaire, tentez de déterminer où chacun de vous se situe sur le continuum du bien-être et du stress.

Mon état d’esprit en couleurs

Continuum en santé mentale
Signes et indicateurs

En santé

  • Fluctuations de l’humeur normales
  • Calme, prend les choses comme elles viennent
  • Bon sens de l’humour
  • Bonne concentration, bon rendement
  • Habitudes de sommeil normales
  • Habitudes alimentaires normales, poids stable
  • Bonne condition physique, actif
  • Activité sociale
  • Pas ou peu de consommation d’alcool ou d’autres substances, ou de comportements de dépendance

En réaction

  • Nervosité, irritabilité
  • Tristesse, sentiment d’être dépassé par les événements
  • Sarcasme déplacé
  • Distraction, perte de concentration, pensées envahissantes
  • Changement dans les habitudes de sommeil
  • Changements dans les habitudes alimentaires, perte ou gain de poids modeste
  • Faible énergie, procrastination
  • Activité sociale réduite
  • Fréquence sporadique ou régulière de consommation d’alcool ou d’autres substances, ou de comportements de dépendance (contrôlé)

Perturbé

  • Anxiété, colère, tristesse, désespoir
  • Attitude négative
  • Cauchemars, images ou pensées envahissants et récurrents
  • Difficulté à se concentrer, baisse du rendement
  • Sommeil agité et non réparateur, augmentation de la fatigue
  • Variations de poids
  • Augmentation des douleurs et courbatures
  • Évitement, retards
  • Fréquence élevée de consommation d’alcool ou d’autres substances, ou de comportements de dépendance (difficilement contrôlable)

Malade

  • Anxiété excessive, crises de panique, crises de colère, agressivité
  • Humeur dépressive et/ou idées suicidaires
  • Non-respect
  • Incapacité de se concentrer ou de s’acquitter de ses fonctions
  • Incapacité à s’endormir ou à demeurer endormi, fatigue constante
  • Variations de poids extrêmes
  • Maladies physiques
  • Repli sur soi, absentéisme
  • Troubles ou répercussions majeurs en raison de la consommation d’alcool ou d’autres substances, ou d’une dépendance

N.B. Image adaptée du modèle du continuum de la santé mentale des Forces armées canadiennes.

Si vous ou un collègue souhaitez obtenir du soutien professionnel, nous vous encourageons à appeler la ligne SOS bien-être ou à vous tourner vers votre programme de santé provincial.  

Sujets

COVID-19 – Ressources en matière de bien-être Soutien par les pairs Relations

Vous vivez de la détresse? Obtenez de l’aide dès maintenant.

Back to top