Association médicale canadienne

Depuis les années 1970, le Comité d’éthique soutient l’AMC et les médecins canadiens en leur donnant des conseils et en formulant des recommandations sur les enjeux bioéthiques. Son mandat et ses attributions sont :

  • d’élaborer et d’interpréter le Code de déontologie et de recommander des modifications;
  • d’étudier les problèmes d’éthique soumis à l’Association;
  • de fournir des conseils sur les enjeux éthiques qui découlent des progrès scientifiques et technologiques en sciences de la santé et sur les enjeux éthiques qui intéressent ou préoccupent la profession médicale;
  • de fournir des conseils sur les enjeux éthiques liés aux principales stratégies et priorités de l’AMC;
  • de maintenir la confidentialité des documents et, le cas échéant, des délibérations du Comité.

Le Comité rend compte au Conseil général une fois l’an et au Conseil d’administration de l’AMC l’année durant. Il se réunit en personne deux fois par année, et par téléconférence au besoin.
 


Membres

Le président et les membres du Comité sont élus chaque année en fonction de leurs intérêts, de leur expérience et de leur expertise. Il est composé :

  • de cinq membres choisis selon les régions (Colombie-Britannique/Yukon, provinces des Prairies/Territoires du Nord-Ouest, Ontario, Québec, provinces de l’Atlantique);
  • d’un médecin résident élu par le Conseil général;
  • d’un étudiant élu par le Conseil général;
  • d’un membre du Conseil d’administration nommé par celui-ci;
  • d’un président élu par le Conseil général sur recommandation du Comité des mises en candidature.

Dr Quentin Genuis (MRC)

Nommé en 2018

Médecin résident à l’Université de la Colombie-Britannique, le Dr Genuis est titulaire d’une maîtrise ès arts avec distinction en bioéthique de l’Université de St. Andrews (Écosse). Ses travaux de recherche portent principalement sur les soins de fin de vie, l’éthique de la vertu, la place du langage de l’autonomie dans la bioéthique contemporaine et la dignité humaine. Il a rédigé des articles qui ont paru dans des revues scientifiques à comité de lecture, dans les domaines des sciences médicales et de la bioéthique. Il a reçu diverses distinctions, notamment la mention d’honneur du doyen Dr-et-Mme-Hazen-Hakinson remise à un étudiant de premier cycle en médecine et la bourse Ernest-L.-Ransome-III. Dans ses temps libres, le Dr Genuis aime faire de l’escalade, jouer de la musique et explorer la magnifique ville de Victoria avec sa femme Kalyn et sa fille Lila.

 


Dre Robyn MacQuarrie (provinces de l'Atlantique)

Nommée en 2018

La Dre MacQuarrie est obstétricienne-gynécologue en milieu communautaire et membre du corps enseignant de l’Université Dalhousie, où elle enseigne l’éthique en obstétrique et gynécologie dans le cadre du stage de premier cycle en médecine. Elle a terminé sa formation postdoctorale en éthique et fait actuellement un doctorat en bioéthique. Sa recherche porte sur les façons appropriées d’inclure les femmes enceintes dans les essais cliniques; elle a d’ailleurs été invitée à présenter ses travaux au World Global Ethics Forum.

La Dre MacQuarrie est évaluatrice pour le Conseil d’éthique de la recherche de la Nouvelle-Écosse. Elle travaille souvent avec l’Énoncé de politique des trois Conseils et mène des réflexions structurées sur l’éthique et les applications pratiques de la recherche. Elle a siégé pendant deux ans au comité d’éthique de l’American Congress of Obstetricians and Gynecologists et est l’auteure principale de la politique sur la recherche impliquant des femmes enceintes publiée par ce dernier.
 


Dr François Parent (Québec)

Nommé en 2018

Le DParent, otorhinolaryngologiste et chirurgien cervicofacial depuis 1984, s’intéresse vivement à l’éthique et à la philosophie. Il a entre autres dirigé le Département d’otorhinolaryngologie de l’Hôtel-Dieu de Québec de 1996 à 2011 et le Département d’ophtalmologie et d’otorhinolaryngologie du CHU de Québec (Université Laval) de 2011 à 2015, où il a d’ailleurs été chef de l’équipe multidisciplinaire en oncologie cervicofaciale de 2000 à 2017. Il est responsable des cours d’otorhinolaryngologie de premier cycle à l’Université Laval depuis 1985.


Dre Julie Richer (Ontario)

Nommée en 2018

La Dre Richer est généticienne médicale clinicienne au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et professeure adjointe à l’Université d’Ottawa. Sa pratique clinique consiste essentiellement à soigner des patients atteints de maladies héréditaires du tissu conjonctif. Elle exerce aussi la médecine génétique générale et préside le Comité d’éthique, d’éducation et de politique publique du Collège canadien des généticiens médicaux.La Dre Richer s’intéresse principalement aux enjeux éthiques associés à la génétique. Parmi ceux-ci, notons les risques et les enjeux liés à la divulgation de résultats issus de recherches basées sur le dépistage génétique non ciblé, à la brevetabilité du génome humain et au dépistage génétique offert directement aux consommateurs. La Dre Richer a étudié la médecine à l’Université de Montréal, s’est spécialisée en génétique médicale (FRCPC) à l’Université du Manitoba et a effectué un stage postdoctoral en éthique médicale à l’Université Harvard.


Dre Sharron Spicer (Prairies/Territoires du Nord-Ouest)

Nommée en 2018

La Dre Spicer est une clinicienne et leader médicale ayant mis sa grande expérience clinique et organisationnelle au service de l’éthique. Elle exerce la pédiatrie depuis près de 20 ans. Elle a passé 15 ans en soins palliatifs pédiatriques, où elle a été confrontée à des enjeux éthiques liés à la prestation de soins de fin de vie et de soins complexes, à la prise de décision par mandataires et à la défense des droits.

En 2003, la Dre Spicer a obtenu une certification en éthique médicale du Provincial Health Ethics Network. Elle a prononcé des conférences sur la sédation palliative, le retrait des appareils d’hydratation et de nutrition artificielles, le cannabis médicinal et l’aide médicale à mourir. Elle participe activement à plusieurs comités de l’Hôpital pour enfants de l’Alberta, dirigeant notamment ceux de l’éthique, d’examen des décès et d’assurance qualité.

Son expérience de leader médicale à l’échelle locale et provinciale lui a permis d’acquérir une compréhension approfondie des enjeux actuels de la profession, comme l’affectation des ressources et la planification de la prestation des services.
 


Mme Tatyana Danylyshyn (FEMC)

Nommée en 2017

Mme Danylyshyn étudie la médecine à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Avant d’entrer en médecine, elle a effectué 13 années de service militaire comme soldate et technicienne médicale. Les enjeux éthiques auxquels elle a été confrontée en travaillant aux opérations psychologiques en Afghanistan ont éveillé son intérêt pour la bioéthique. En collaboration avec un ancien professeur, elle a élaboré un séminaire portant sur cette discipline à l’UBC. Outre l’éthique médicale, Mme Danylyshyn s’intéresse à la médecine d’urgence, à la médecine rurale et à la chirurgie.


Dr Carl Nohr (représentant du Conseil d’administration)

Nommé en 2017

Chirurgien général en milieu communautaire à Medicine Hat, en Alberta, le Dr Nohr est membre du Conseil d’administration de l’AMC. Il a également siégé au conseil du Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta et présidé l’Association médicale de l’Alberta, en plus d’y occuper un poste d’orateur. Parlementaire autorisé, il se passionne pour l’étude des lois et des politiques de la santé, des règles de procédures et des techniques de communication efficace. L’une de ses disciplines de prédilection est le professionnalisme medical.


Dr Tim Holland (président)

Nommé en 2016

Le Dr Holland partage son travail clinique entre la médecine d’urgence et la médecine familiale. Il est également membre du Groupe de travail chargé de la révision du Code de déontologie (devenu Code d'éthique et de professionnalisme) de l’AMC et est le président actuel de Doctors Nova Scotia. Il a suivi une formation optionnelle en bioéthique durant son parcours en médecine à l’Université Dalhousie et continue d’appliquer les principes éthiques dans sa vie et dans sa carrière.

Il a fondé en 2014 la clinique de santé pour les nouveaux arrivants à Halifax, où il continue d’agir à titre de responsable médical, rôle dans le cadre duquel il a notamment supervisé l’arrivée des réfugiés syriens en 2016. En médecine familiale, le Dr Holland se consacre à la fois à la santé des réfugiés (à la clinique de santé pour les nouveaux arrivants) et à la santé des Premières Nations (au centre de santé de Sipekne’katik à Indian Brook, en Nouvelle-Écosse).
 


Dre Janice Wong (Colombie-Britannique/Yukon)

Nommée en 2015

La Dre Wong est professeure clinicienne au Département de médecine d’urgence de l’Université de la Colombie-Britannique. Elle enseigne l’éthique et le professionnalisme à des étudiants en médecine du premier cycle et des cycles supérieurs. Elle est aussi urgentologue traitante aux hôpitaux universitaires Royal Columbian et Eagle Ridge, de même que médecin de secours en montagne pour le centre de ski de Whistler Blackcomb. La Dre Wong est titulaire d’une maîtrise en bioéthique et d’un certificat en éthique clinique de l’ancienne École de médecine Mount Sinai de New York. Nommée au Comité d’éthique de l’AMC à titre de médecin résidente, la Dre Wong continue de travailler sur l’éthique clinique et les soins actifs avec ses stagiaires, ses collègues, ses patients et leur famille, à la fois en classe, en contexte clinique et ailleurs.


Observateurs

Des observateurs et des invités peuvent être conviés aux rencontres du Comité d’éthique quand leur participation est essentielle au travail de ce dernier.


Dre Anna Ziomek

Fédération des ordres des médecins du Canada

La Dre Ziomek exerce la médecine à Winnipeg depuis plus de 30 ans et œuvre en administration de la médecine depuis plus de 20 ans. Elle a notamment occupé les fonctions de médecin-chef de l’Hôpital Concordia et de registraire adjointe du Collège des médecins et chirurgiens du Manitoba, où elle est maintenant registraire. La Dre Ziomek a obtenu son diplôme de médecine à l’Académie médicale de Gdansk, en Pologne.

Elle a présidé la Fédération des ordres des médecins du Canada, de juin 2016 à juin 2018, organisation au sein de laquelle elle est très active depuis plusieurs années.


Dr Ross Upshur

Collège des médecins de famille du Canada

En plus de son poste de directeur adjoint de l’Institut de recherche Lunenfeld Tanenbaum du Système de santé Sinaï, le Dr Upshur dirige la Division de santé publique clinique de l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto. Il est professeur à l’École Dalla Lana, mais aussi au Département de médecine familiale et communautaire de l’Université. À cela s’ajoute son rôle de directeur scientifique du Centre de collaboration Bridgepoint en recherche et innovation du Système de santé Sinaï.


Dre Mona Gupta 

Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

Psychiatre et chercheure au Centre hospitalier de l’Université de Montréal, la Dre Gupta, M.D., C.M., FRCPC, Ph. D., est également professeure agrégée au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal. Diplômée en médecine de l’Université McGill, elle a effectué sa résidence et sa formation postdoctorale en psychiatrie à l’Université de Toronto, où elle a également fait un doctorat en bioéthique. Ses intérêts de recherche, très variés, se situent au croisement de l’éthique et de l’épistémologie en psychiatrie. Sa monographie sur l’éthique et la psychiatrie factuelle, publiée aux presses de l’Université d’Oxford en 2014, était en lice pour le prix du livre médical de l’année de l’Association médicale britannique de 2015. Très active dans le milieu de la bioéthique, la Dre Gupta préside le Comité de bioéthique du CRMCC et est membre du Groupe de travail chargé de la révision du Code d’éthique de l’AMC. Elle est également la rédactrice en chef de la revue Philosophy, Psychiatry and Psychology. Ses travaux actuels portent essentiellement sur l’évaluation de la souffrance dans les situations de demande d’aide médicale à mourir.


Personnel

Cécile Bensimon, Ph. D.

Mme Bensimon possède une expertise en éthique, en professionnalisme médical, en politiques de santé et en élaboration et analyse stratégiques des politiques. Elle a de l’expérience dans divers systèmes de santé, à l’Institut canadien du service extérieur et en conseil de gestion. Rédactrice bilingue pour le Canadian Journal of Bioethics, elle est professeure associée à la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa.

Mme Bensimon a été professeure invitée à l’école de médecine Sackler de l’Université de Tel Aviv, où elle a enseigné l’éthique des crises humanitaires et des catastrophes. En outre, pendant la pandémie de H1N1, elle a orienté les plans de priorisation de la vaccination à titre de conseillère en matière d’éthique pour l’Agence de la santé publique du Canada et Santé publique Ontario.

Elle a corédigé Bioindustry Ethics, un ouvrage portant sur la prise de décisions éthique et la responsabilité sociale des entreprises. Elle a également publié dans le British Journal of Psychiatry, le Journal of the American College of Surgeons, le Journal of Bioethical Inquiry, Public Health Ethics et Social Science & Medicine.