Association médicale canadienne

Alors que la campagne électorale du Québec bat son plein, l’Association médicale canadienne (AMC), la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) et la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) unissent leur voix et appellent les différents partis à s’engager formellement dans la refonte du système de santé au Québec, de façon à offrir un environnement de travail sain pour les professionnels de la santé.

À ce sujet, les dernières données du sondage national sur la santé des médecins de l’AMC démontrent que 60 % des médecins québécois ont répondu souffrir d’épuisement professionnel, soit 7 points au-dessus de la moyenne canadienne. À elle-seule, cette donnée témoigne de la gravité de la situation et surtout du fait que les médecins ne sont pas à toute épreuve. Comme les patients qu’ils accompagnent, ils sont bien souvent confrontés à d’importants défis par rapport à leur propre état de santé.  De là l’importance de faire de la santé le chantier prioritaire du prochain gouvernement.

Rappelons qu’avant même que la pandémie COVID-19 ne soit déclarée en mars 2020, le système de santé québécois comportait son lot de défis. Sans surprise, la pandémie n’a fait qu’exacerber ces problèmes en plus d’exercer une pression toujours plus forte sur les professionnels de la santé, y compris les médecins.

Le système de santé s’est trouvé sous le feu des projecteurs lors des deux dernières années et il est essentiel de lui donner la place qu’il mérite dans cette campagne électorale. Voyons en cette élection une occasion unique pour le prochain gouvernement de rendre le système résilient une fois pour toutes.

Back to top