Association médicale canadienne

C’est hier que l’Association médicale canadienne (AMC) a tenu, en ligne, son Assemblée générale annuelle (AGA). Plus de 300 membres y étaient et ont accueilli la 149e présidente de l’AMC, la Dre Katharine Smart. Pédiatre ayant exercé comme urgentologue de même qu’en région rurale et éloignée, la Dre Smart est la présidente sortante de l’Association médicale du Yukon. 

Depuis le début de sa carrière, elle se consacre à la lutte contre les iniquités en santé et milite en faveur de l’accès aux soins pour les enfants et les populations marginalisées. En 2017, elle a collaboré avec le gouvernement du Yukon à la mise en place d’un programme de pédiatrie sociale visant la création de partenariats avec les services communautaires et gouvernementaux afin de mieux répondre aux besoins des enfants marginalisés. En travaillant essentiellement auprès d’enfants ayant vécu des traumatismes et des expériences négatives, elle a été à même de constater les conséquences graves et durables que peuvent avoir ces événements sur les enfants et leur développement. Avant de déménager au Yukon, la Dre Smart était urgentologue pédiatrique à l’Hôpital pour enfants de l’Alberta, à Calgary. 

« La pandémie a démontré le pouvoir du travail de représentation des médecins et les lacunes de notre système de santé, selon la Dre Smart. C’est le moment ou jamais de répondre aux besoins de la population canadienne, d’éliminer les obstacles structurels à l’amélioration de nos résultats sur la santé et de nous doter d’effectifs vigoureux dans le domaine de la santé. En tant que présidente de l’AMC, je souhaite diriger un mouvement en faveur de la mise sur pied d’un système de soins de santé où tout le monde pourra recevoir les soins requis en temps opportun, dans le respect. »

Le Dr Alika Lafontaine, premier Autochtone élu président désigné
Pendant l’AGA, la nomination du Dr Alika Lafontaine à titre de président désigné de l’AMC a été confirmée pour 2022-2023. Le Dr Lafontaine est le premier Autochtone élu à ce poste. D’origine anichinabée, crie, métisse et insulaire du Pacifique, il est né et a grandi sur le territoire visé par le traité 4. Anesthésiste primé, il travaille à Grande Prairie, en Alberta. Il commencera son mandat à la présidence de l’AMC en août 2022. 

La Dre Ann Collins termine sa présidence
La Dre Ann Collins termine son mandat à la présidence de l’AMC, après une année à collaborer avec les médecins à l’élaboration de la réponse de la profession médicale à la pandémie, à promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion et à se porter avec ardeur à la défense du bien-être des médecins. « En repensant à la lumière qui nous a guidés durant cette période sombre, j’ai la conviction que nous pouvons faire mieux, et que nous le ferons, pour tout le pays. En collaborant avec la communauté médicale, les patients, les peuples autochtones et d’autres parties prenantes, nous concrétiserons ainsi notre vision d’une meilleure santé pour tous. »

Back to top