Association médicale canadienne

Dans la foulée de l’Assemblée générale annuelle (AGA) de l’Association médicale canadienne, qui s’est tenue dimanche dernier, je tiens à vous rappeler que l’Association et sa direction restent pleinement déterminées à remettre en question le statu quo et à mieux intégrer les principes d’équité, de diversité et d’inclusion au sein de l’organisation.

C’est ce que les médecins et les apprenants en médecine canadiens, ainsi que les patients que nous servons, attendent et méritent.

Évidemment, nous sommes déçus du résultat de l’assemblée et du refus d’apporter les modifications réglementaires que nous jugions indispensables pour placer l’AMC à l’avant-garde du mouvement pour l’inclusion. Nous savons que cette déception est partagée par celles et ceux d’entre vous qui ont voté en faveur des modifications, et sachez que vos voix continueront d’être entendues, maintenant et pour longtemps.

En tant que présidente du Conseil d’administration de l’AMC, je suis touchée par les nombreux messages que vous m’avez envoyés pour exprimer votre déception et offrir votre soutien indéfectible dans la réalisation de notre projet : créer un espace pour tous et toutes au sein de la direction de l’AMC et d’autres organisations du domaine de la santé.

Lors de la préparation de cette AGA, nous avons noué le dialogue avec beaucoup de membres et de parties prenantes, qui nous ont donné leur appui sans réserve. Les modifications proposées au processus d’élection de la présidence désignée et de sélection des membres du Conseil d’administration, dont le but était de favoriser la diversité et l’inclusion, ont toutes fait l’objet de recherches approfondies et de discussions avant d’être approuvées par des médecins et des organisations de tous les horizons.

J’accepte les résultats des votes. Toutefois, je ne peux accepter le statu quo pour notre Association. Cette 154e assemblée annuelle de l’AMC marquera un jalon sur le chemin vers un avenir meilleur.

Pour moi, ce n’est pas un échec. C’est plutôt une motivation à réfléchir, à rester à l’écoute des avis et à corriger notre approche afin qu’à l’avenir, notre Conseil d’administration et nos comités soient équitables, diversifiés et inclusifs.

Je ne laisse pas tomber ce projet, et c’est la même chose pour la présidente sortante, la nouvelle présidente et le président désigné de l’Association. Nous devons tous être unis pour le réaliser, et je suis convaincue que nous en sommes capables.

N’oubliez pas que l’AMC s’est dotée d’une nouvelle stratégie – Retombées 2040 – qui repense l’avenir de la santé, des soins de santé et de la profession médicale. Équité et Diversité, Mobilisation, Responsabilisation, Transparence, et Retombées : voilà les principes directeurs de cette stratégie. Ceux-ci restent intacts et conservent toute leur pertinence en dépit des résultats de dimanche dernier.

Comme je l’ai dit à l’AGA, nous ne pouvons pas que parler de diversité et d’équité : il faut mettre le tout en œuvre. Pour ce faire, nous devons tendre la main et donner notre appui à nos collègues qui ne se sont pas sentis assez bienvenus ou épaulés pour siéger au Conseil d’administration ou à un comité.

Nous avons besoin d’une diversité d’opinions et d’expériences, sans quoi il serait impossible de penser bâtir un avenir juste et équitable pour la profession et les patients. Rien de ce qui s’est produit la fin de semaine dernière ne vient démentir cela.

Nous aurons besoin du soutien actif de membres de l’AMC, de parties prenantes et de patients pour concrétiser notre programme ambitieux. Nous en reparlerons avec vous dans les semaines et les mois à venir.

Il est temps d’aller de l’avant, et j’espère que vous serez à nos côtés.

Faites-le-moi savoir en écrivant à EDI@amc.ca.

Suzanne Strasberg, M.D., CCMF, IAS.A.

Ce texte fut publié dans Medical Post en anglais. 

Back to top