Association médicale canadienne

Salt Spring Island (C.-B.); Université d’Édimbourg (Écosse), 1948; Royal Air Force (RAF); ophtalmologie; officier, Ordre du Canada. Décédé le 2 septembre 2020 à l’âge de 95 ans. Il laisse dans le deuil 3 enfants, 4 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants. « Au début de sa carrière, Stephen siège à l’Association britannique des étudiants en médecine à titre de président et fait partie du groupe de médecins ayant négocié les termes du plan de santé qui mènerait à la création du National Health Service de Grande-Bretagne en 1948. Après être enrôlé au sein du corps médical de la RAF, il sert à Aden, au Yémen. Après son retour au Royaume-Uni, il poursuit sa formation en ophtalmologie à l’Université de York en Grande-Bretagne, avant d’occuper diverses fonctions à Édimbourg et à Oxford. Stephen immigre ensuite à Medicine Hat, en Alberta. Il est rapidement recruté par l’Université de la Saskatchewan où il devient membre du corps professoral, ce qui lui permet de donner libre cours à sa passion pour la recherche. En 1963, il est nommé professeur agrégé au Département d’ophtalmologie de l’Université de la Colombie-Britannique, où il devient ensuite professeur titulaire, puis chef du Département en 1973, en plus d’être nommé chef du service clinique de l’Hôpital général de Vancouver. Il occupe ces fonctions jusqu’à sa retraite officielle en 1990, mais demeure actif dans la recherche sur le glaucome jusqu’à ses 80 ans passés. Stephen joue un rôle déterminant dans la mise sur pied du centre de soins ophtalmologiques de l’Hôpital général de Vancouver, premier établissement indépendant de soins oculaires au Canada, après d’inlassables efforts de collecte de fonds et de féroces négociations avec l’Hôpital général de Vancouver et le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique. L’établissement, qui ouvre ses portes en 1983, offre à la fois des soins cliniques, des interventions chirurgicales et un programme de formation pour les étudiants en médecine, les médecins résidents et les stagiaires. Il permet également d’introduire de nouveaux traitements efficaces dans la chirurgie de la cataracte et devient un modèle dont s’inspirent d’autres centres au Canada et dans le monde entier. Stephen est mondialement reconnu pour ses travaux de recherche sur le glaucome. Il apporte de nombreuses contributions majeures dans le domaine, notamment en ce qui a trait à la reconnaissance de l’“hémorragie de Drance”. En collaboration avec le Dr Douglas Anderson, de Miami, il conçoit et met en œuvre un programme de recherche novateur qui permet d’établir des normes de soins dans la prise en charge du glaucome. Au cours de sa carrière, il publie des centaines d’articles et de chapitres de livres, en plus d’accompagner à titre de mentor 39 stagiaires cliniques et postdoctoraux sur une période de 30 ans. Parmi ces stagiaires issus de 14 pays différents, beaucoup sont aujourd’hui devenus des personnalités de renommée mondiale dans le domaine. »

Back to top