Association médicale canadienne
Ressources

Ce document est fourni à titre informatif seulement; veuillez suivre les directives fournies par votre organisme de réglementation, le/la médecin-hygiéniste en chef de votre province et votre bureau de santé publique local. Dernière mise à jour : 26 mai 2020.

Aller à ...
Planification des consultations
Procédures dans l'établissement
Organisation de l'établissement
Dépistage des patients pour la COVID-19
EPI et mesures de contrôle des infections
Comment obtenir de l'EPI
Évaluation avec les patients des risques associés à la COVID-19 et du besoin de soins médicaux


Afin de réduire la propagation de la COVID-19, on a demandé aux médecins de rencontrer leurs patients par voie virtuelle (téléphone ou vidéo) lorsque c'est possible.

Information sur les codes de facturation, et sur les normes et règlements liés aux soins virtuels par province et par territoire (Collège royal)
Guide des étapes à suivre pour intégrer les soins virtuels à votre pratique (AMC)

Alors que certains gouvernements provinciaux et territoriaux ont recommencé à permettre l'offre de services essentiels, les médecins et leurs patients se questionnent sur la tenue de rendez-vous en personne. De façon générale, les médecins doivent déterminer si la prestation d'un service sert l'intérêt supérieur du patient – une question qui peut être complexe. Voici quelques éléments à considérer :

  • La visite du patient est-elle urgente ou cruciale pour sa santé?
  • Le fait de repousser la prestation des soins pourrait-il empirer la situation du patient?
  • La prestation de soins en milieu communautaire réduira-t-elle le fardeau des hôpitaux? Permettra-t-elle au patient de ne pas avoir à recourir à des soins de courte durée?
  • Le patient pourrait-il être orienté vers d'autres services pour recevoir les soins dont il a besoin? (Exemples : cliniques de vaccination pédiatriques municipales ou régionales, cliniques de soins pour la COVID-19.)

Lorsqu'une décision est prise quant au mode de prestation de soins le plus approprié (en personne ou virtuellement), les éléments ayant contribué à la prise de décision doivent être consignés au dossier.


Voici quelques conseils concernant les consultations en personne.

Planification des visites

  • Envisagez d'offrir une partie des soins virtuellement pour réduire le temps de consultation en personne. Par exemple, une visite prénatale essentielle pourrait être divisée en une discussion virtuelle sur les options de tests et de dépistage, et en un bref examen physique en personne.
  • Réduisez le temps que passent les patients dans la salle d'attente. Par exemple, demandez aux patients d'attendre dans leur véhicule jusqu'à ce que la salle d'examen soit libre, puis appelez-les ou envoyez-leur un message texte pour leur demander de se présenter à l'intérieur.
  • Demandez aux patients de se présenter seuls à la clinique, lorsque c'est possible.
  • Limitez le nombre de patients dans la salle d'attente. Par exemple, sur une période d'une heure, alternez les consultations virtuelles et en personne pour augmenter le temps entre chaque consultation en personne.
     

Procédures dans l'établissement

  • Planifiez davantage de temps pour le nettoyage et la désinfection des salles d'examen entre les patients.
  • Limitez le nombre de salles d'examen utilisées.
  • Réduisez le nombre de membres du personnel dans le cabinet ou la clinique. Faites-leur accomplir à domicile ou hors des heures d'ouverture les tâches qui s'y prêtent pour diminuer les interactions des membres du personnel entre eux et avec les patients.
  • Demandez aux membres du personnel de procéder à une évaluation de leurs propres symptômes avant d'entrer dans le cabinet ou la clinique, et élaborez un protocole à suivre s'ils ressentent des symptômes.
  • Demandez aux patients de montrer leur carte d'assurance maladie pour que le personnel de la clinique n'ait pas à la manipuler.
  • Demandez aux patients de porter un masque (fait maison) lorsqu'ils visitent le cabinet ou la clinique. Au besoin, remettez des masques non médicaux à l'entrée.
     

    Organisation de l'établissement

    • Augmentez la fréquence du nettoyage et de la désinfection dans l'ensemble de l'établissement, surtout pour les surfaces souvent touchées, comme les interrupteurs d'éclairage et les poignées de porte.
    • Installez des affiches visibles à l'entrée pour rappeler aux patients les symptômes de la COVID-19 et les pratiques d'hygiène visant à freiner la propagation du virus.
    • Dotez la salle d'attente et votre bureau d'une grande quantité de papiers-mouchoirs et de désinfectant pour les mains à base d'alcool, ainsi que d'une corbeille à papier.
    • Réorganisez la salle d'attente pour respecter les directives de la santé publique en matière d'éloignement physique (deux mètres). Par exemple, réorganisez la distance entre les chaises et établissez des directives pour la file d'attente.
    • Utilisez des symboles (flèches, zones d'attente, ruban adhésif au sol) pour faciliter l'éloignement physique.
    • Retirez les jouets, les magazines, les brochures et les autres articles partagés de la salle d'attente.
    • Si c'est possible, installez une barrière de protection à la réception, comme un panneau de verre ou de plastique acrylique, afin que le personnel administratif n'ait pas besoin d'EPI.
       

    L'AMC a créé des affiches et des vidéos « Freiner la propagation » qui peuvent être utilisées dans les cliniques et les cabinets pour rappeler aux patients les symptômes de la COVID-19 et les façons de prévenir la transmission.

    Ce matériel est disponible en anglais, en arabe, en cantonais, en mandarinen panjabi , en espagnol et en français.

    Pour partager ou télécharger cette vidéo :
    Faites un clic droit sur la vidéo et sélectionnez « Enregistrer la vidéo sous… » (sur le bureau).


    Dépistage des patients pour la COVID-19

    L'ensemble des cabinets et des cliniques devrait continuer à dépister les patients pour la COVID-19, et seuls ceux dont le dépistage est négatif devraient pouvoir se présenter à une consultation en personne.

    Voici des exemples de procédures : 

    • Demandez aux patients (par courriel ou sur le site Web du cabinet ou de la clinique) d'utiliser un outil d'auto-évaluation avant de prendre rendez-vous, puis une deuxième fois le jour du rendez-vous. Ils peuvent utiliser l'outil d'auto-évaluation du gouvernement fédéral ou un outil recommandé par l'agence de santé publique de votre région.
    • Demandez au personnel d'interroger les patients par téléphone à propos de leurs symptômes avant de prendre rendez-vous, puis une deuxième fois le jour même du rendez-vous.

      En cas de graves difficultés respiratoires, d'importantes douleurs thoraciques ou d'évanouissement, les patients doivent composer le 9-1-1 ou se rendre au service des urgences le plus près.

      Les patients qui présentent des symptômes de la COVID-19 doivent être orientés vers un centre d'évaluation ou être évalués lors d'une consultation virtuelle afin qu'il soit décidé s'ils ont besoin de traitement ou de test supplémentaires.

      Il est important de communiquer avec l'agence de santé publique de votre région pour connaître ses directives, notamment en ce qui concerne le diagnostic et le signalement des cas de COVID-19, ainsi que ses recommandations concernant l'auto-isolement et le dépistage.

      Certains groupes de médecine familiale adoptent une approche selon laquelle TOUS les patients qui présentent un symptôme respiratoire, QUEL QU'IL SOIT, sont vus par le même médecin du groupe, dans une « clinique de soins respiratoires » (un bloc de salles de la clinique). Cette approche peut permettre de ménager l'inventaire d'EPI si les autres médecins n'offrent que des consultations à distance.


      EPI et mesures de contrôle des infections

      Pour prévenir ou limiter la transmission de la COVID-19 en milieu de travail, nous vous recommandons de :

        Les gants, les blouses attachées à manches longues (couvrant le devant du corps, du cou au milieu de la cuisse), les masques et l'équipement de protection pour le visage et les yeux devraient être revêtus avant d'entrer dans la salle d'examen. L'EPI devrait être retiré et jeté à l'extérieur de la salle d'examen.

        Voici un document de Santé publique Ontario qui illustre les étapes à suivre pour revêtir et retirer l'EPI.

        Comment obtenir de l'EPI

        Approvisionnement et distribution de l'EPI

        Chaque province et territoire a ses propres lignes directrices concernant les demandes d'équipement de protection individuelle. Vous trouverez ici des renseignements sur les organismes à contacter afin de commander de l'EPI pour votre cabinet en milieu communautaire.

        Terre-Neuve-et-Labrador

        L’Association médicale de Terre-Neuve-et-Labrador a créé une liste de ressources en matière d’EPI pour les cliniques communautaires. Les médecins peuvent commander trois ensembles d’EPI d’urgences pour leur clinique. Une fois ces ensembles utilisés, il est possible de les réapprovisionner.

        La liste est accessible ici.

        Île-du-Prince-Édouard

        La Société médicale de l'Île-du-Prince-Édouard demande aux médecins de soumettre leurs demandes d'approvisionnement en EPI au gouvernement provincial. Les demandes seront évaluées, et les fournitures distribuées sur une base hebdomadaire.

        Apprenez-en plus ici.

        Nouveau-Brunswick

        La Société médicale du Nouveau-Brunswick (SMNB) s’associe au ministère de la Santé et à Service Nouveau-Brunswick afin de faciliter la commande et la distribution d’EPI. Les médecins peuvent passer leurs commandes directement auprès de la SMNB toutes les deux semaines. Le personnel traitera les demandes à mesure qu’elles seront reçues et organisera la livraison à l’adresse indiquée.

        Pour en savoir plus : ppe@nbms.nb.ca

        Manitoba

        Doctors Manitoba encourage les médecins travaillant en milieu communautaire à commander l'EPI par l'intermédiaire de Soins communs Manitoba, qui maintient un approvisionnement centralisé. Afin d'assurer des réserves suffisantes, l'organisme a adopté un « cadre » visant à prioriser la livraison des fournitures en fonction du niveau de risque pour les professionnels de la santé et les patients. Soins communs Manitoba recommande également d'offrir, autant que possible, des consultations virtuelles plutôt qu'en personne.

        Pour en savoir plus, cliquez ici.

        Saskatchewan

        Afin d'assurer un accès stable à l'EPI pour les médecins travaillant en cabinet privé ou en milieu communautaire, l'Association médicale de la Saskatchewan, l'Autorité sanitaire de la Saskatchewan et le ministère de la Santé travaillent avec un fournisseur privé, Schaan Healthcare Products Inc. Toutefois, les masques N-95 ne figurent pas sur la liste des fournitures proposées par ce fournisseur. Si vous avez déjà un autre fournisseur, aucune mesure n'est nécessaire.

        Pour en savoir plus, cliquez ici.

        Alberta

        Alberta Health Services (AHS) coordonne la répartition de l'EPI durant la pandémie de COVID-19 et remettra les fournitures aux centres locaux des réseaux de soins primaires (RSP). Les cliniques membres peuvent demander des fournitures par l'entremise de leur personne-ressource au RSP, qui passera une commande auprès du service de l'approvisionnement d'AHS. Les prestataires de soins primaires ne faisant pas partie d'un réseau doivent communiquer avec le centre local pour se procurer de l'EPI.

        Si vous ne savez pas exactement avec qui communiquer ou si vous avez des questions sur le processus de distribution, écrivez à phc@ahs.ca.

        Pour en savoir plus sur l'utilisation de l'EPI en Alberta, cliquez ici.

        Colombie-Britannique

        Doctors of BC collabore étroitement avec les différentes autorités sanitaires de la province quant aux stocks et à la distribution d’EPI. Les médecins qui ont des cliniques extrahospitalières sont invités à communiquer avec leur autorité de santé régionale ici.

        Votre province ou territoire ne figure pas sur cette liste?

        Communiquez avec votre organisme de réglementation provincial ou avec votre ministère provincial de la Santé pour en savoir plus sur le processus de demande d'EPI.


        Évaluation avec les patients des risques associés à la COVID-19 et du besoin de soins médicaux

        Beaucoup de patients sont très inquiets à l'idée de contracter la COVID-19, et pourraient donc hésiter à demander des soins. Présentez d'une manière simple et transparente les données sur la COVID-19 et les précautions prises dans votre établissement pour réduire le risque d'exposition au virus.

        Le Centre de toxicomanie et de santé mentale a aussi créé un excellent site Web dans le but d'aider les gens à gérer leur anxiété et à prendre soin de leur santé mentale pendant la pandémie de COVID-19.

        Back to top