Association médicale canadienne

Tout juste sorti de l’Assemblée générale annuelle et du Sommet sur la santé de l’AMC à Toronto, où il a rencontré des centaines de membres, le Dr Sandy Buchman porte son attention sur l’une de ses premières tâches à titre de président – refaire de la santé une priorité nationale pendant les élections fédérales de cet automne.

« Ma tâche est de signaler les problèmes en santé à l’échelle nationale, parce que c’est maintenant que les politiciens sont à l’écoute. » – Dr Sandy Buchman, président de l’AMC.

Pendant la campagne, l’AMC se concentrera sur les soins virtuels, l’accès aux soins, les soins aux aînés, les changements climatiques et la santé, la santé mentale chez les jeunes et le régime national d’assurance médicaments.

Le Dr Buchman, un médecin de famille, apporte à l’AMC plus de 36 ans d’expérience médicale et de leadership. Il a été président du Collège des médecins de famille de l’Ontario et du Collège des médecins de famille du Canada.

Mais c’est son travail en soins palliatifs qui définit sa carrière. Le Dr Buchman se rappelle la première personne à qui il a dispensé des soins de fin de vie. En 1984, il a commencé à prendre soin d’un patient atteint d’une maladie que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de VIH/sida. Le patient a demandé au Dr Buchman de s’occuper de lui jusqu’à sa mort.

Le Dr Buchman a beaucoup appris sur la compassion et la justice sociale pendant cette expérience. Au fil des ans, il a continué à fournir des soins palliatifs et est devenu un chef de file dans le domaine. Depuis 2005, il offre des soins de fin de vie à domicile avec l’Hôpital Mount Sinai à Toronto. Il travaille aussi à un programme de soins palliatifs du groupe Inner City Health Associates, qui vise à soulager la douleur, atténuer les symptômes et répondre aux besoins psychosociaux des itinérants du centre-ville de Toronto. Il est actuellement le chef médical d’un groupe qui travaille à la construction d’un nouveau centre de soins palliatifs aussi à Toronto et a récemment été nommé à la direction des soins palliatifs à l’Hôpital général de North York.

Les soins palliatifs et la compassion qui y est liée ont guidé le style de leadership du Dr Buchman. Un de ses objectifs à long terme à titre de président est d’améliorer la santé et le bien-être des médecins en créant des milieux où les gens se sentent soutenus et en sécurité.

« Je veux changer la culture dans laquelle nous étudions et travaillons », affirme le Dr Buchman, en référence à des comportements toxiques comme le harcèlement et le rejet du blâme sur l’autre, qui selon lui peuvent résulter d’un travail stressant.

Il est fier que l’AMC commence à traiter de ces enjeux, tant dans son nouveau Code d’éthique et de professionnalisme que dans sa Charte des valeurs communes. En tant que président, il veut que l’AMC continue son travail en faisant la promotion de ce qu’il appelle le « leadership bienveillant ».

« En prônant l’inclusion et la diversité, et en respectant et intégrant ces concepts dans la profession, dit‑il, nous montrons de la compassion et nous créons une culture sécuritaire pour les personnes qui, autrement, ne se sentiraient pas en sécurité. »

Il croit qu’une culture médicale bienveillante améliorera l’expérience des patients, mais inspirera aussi les médecins à trouver des solutions novatrices à certains défis en santé. 

Le Dr Buchman prendra une pause de la médecine clinique dans la prochaine année pour se concentrer sur son rôle de président de l’AMC. Il est impatient d’entamer ce nouveau chapitre et de redonner à sa profession.

« C’est avec beaucoup d’impatience que j’attends les fantastiques occasions d’influencer le système de santé. »

 


Vous avez des questions ou des commentaires ?

Envoyez-nous un courriel.