Association médicale canadienne

Dr. Osler speaking to seniors minister

Plus de 50 ministres canadiens responsables des aînés et membres de leur personnel ont assisté cette semaine à une séance d’information spéciale parrainée par l’Association médicale canadienne (AMC) sur la crise imminente des soins aux aînés.

La séance d’information a eu lieu à la veille du Forum fédéral, provincial et territorial des ministres responsables des aînés, à Charlottetown. Appuyée par les résultats d’un sondage national d’Ipsos Reid, la présidente de l’AMC, la Dre Gigi Osler, a exhorté tous les ordres de gouvernement à agir.

« Partout au pays, les aînés doivent assumer directement davantage de dépenses pour leurs soins. La réalité, c’est que notre système public de santé n’a pas été conçu pour répondre aux besoins de notre population vieillissante; il a été créé alors que les Canadiens et Canadiennes étaient beaucoup plus jeunes. Alors, à mesure que notre population continue de vieillir, les problèmes que nous constatons maintenant ne feront que s’aggraver. » - Dre Gigi Osler, présidente de l’AMC

Selon Statistique Canada, en 2021, le nombre d’aînés devrait dépasser le nombre d’enfants de 14 ans et moins pour la toute première fois au Canada.

La nouvelle étude d’Ipsos, commandée par l’AMC, a révélé les préoccupations de la population canadienne au sujet de l’avenir des soins de santé dans un contexte de croissance de la population d’aînés :

  • Neuf personnes sur 10 (88 %) au Canada disent se préoccuper du nombre grandissant d’aînés qui ont besoin de plus de soins de santé.
  • Six personnes sur 10 (58 %) pensent que les Canadiens et Canadiennes devront retarder leur départ à la retraite pour se permettre les soins de santé dont ils ont besoin.
  • Les baby-boomers pensent que l’échec de l’amélioration du système de santé les obligera à assumer directement davantage de dépenses pour les soins de santé, et à payer plus d’impôt.
  • Les préoccupations en matière de soins de santé pourraient influencer les intentions de vote dans cette élection, alors que les Canadiennes et les Canadiens de 55 ans et plus sont davantage enclins à affirmer qu’ils voteront pour le parti qui offre le meilleur plan pour l’avenir des soins de santé.

Au cours de la séance d’information, la Dre Osler a exhorté les politiciens et les décideurs à appuyer deux propositions, élaborées par l’AMC, portant sur de nouveaux investissements fédéraux pour mieux appuyer les soins aux aînés partout au pays.

  1. Un montant supplémentaire au Transfert canadien en matière de santé accordé aux provinces et aux territoires en fonction de la proportion de leur population vieillissante.
  2. Une nouvelle allocation canadienne pour aînés et proches aidants d’aînés pour compenser l’augmentation des frais de santé qu’ils doivent assumer.

Des représentants de Doctors Nova Scotia et de la Société médicale du Nouveau-Brunswick ont également participé à l’événement, faisant la lumière sur l’expérience des provinces de l’Atlantique en matière de prestation de soins de santé à une population qui vieillit rapidement.

La présence de l’AMC au Forum fédéral, provincial et territorial des ministres responsables des aînés s’inscrit dans le cadre de ses efforts continus pour que la santé soit de nouveau une priorité nationale au cours de la prochaine campagne électorale fédérale.


Vous avez des questions ou des commentaires ?

Envoyez-nous un courriel.