Association médicale canadienne

Dre Mamta Gautam

Une psychiatre d’Ottawa passionnée de mentorat aide les femmes à devenir des leaders en médecine

Le mentorat permet de déplacer des montagnes. Parlez-en à la Dre Mamta Gautam.

Pendant ses études en médecine, elle se souvient que le chef de psychiatrie à l’hôpital où elle suivait sa formation invitait des étudiants chez lui pour leur donner des conseils et parler de sa propre carrière en médecine en toute franchise.

« Je me souviens d’avoir pensé à quel point je me sentais bien accueillie – moi, une jeune étudiante en médecine loin de chez elle. C’était vraiment enrichissant, et je savais déjà à l’époque que je voulais reproduire cette démarche. »

C’est exactement ce qu’a fait la Dre Gautam après ses études, en commençant par un petit groupe d’étudiants en médecine à l’Université d’Ottawa.

« Je les recevais chez moi environ une fois par mois. Pour eux, c’était l’occasion de prendre un bon repas maison… et de se réunir pour parler et poser des questions. »

Au fil de sa carrière, la passion de la Dre Gautam pour le mentorat s’est structurée.

En tant que membre du conseil d’administration de l’Association des psychiatres de l’Ontario, elle a créé et lancé un programme de mentorat par les pairs, qu’elle a ensuite adapté pour l’Association des psychiatres du Canada.

Par l’entremise de sa société (Peak MD) elle a mis en place des programmes de leadership et de mentorat auprès de plusieurs organisations de femmes en médecine, dont la Fédération des femmes médecins du Canada et Canadian Women in Medicine. Son objectif est d’aider ses collègues à acquérir les compétences, les forces et la confiance nécessaires pour occuper des postes de direction en médecine.

« On voit de plus en plus de femmes en médecine, mais il y a encore beaucoup de rattrapage à faire en matière de postes de leadership. »

La Dre Gautam est l’une de ces leaders, se démarquant par sa contribution au domaine de la santé et du bien-être des médecins. Dans les années 1990, au début de sa carrière, le bien-être des médecins était axé sur le traitement des toxicomanies. Depuis, la Dre Gautam a participé à l’élargissement de la notion du bien-être des médecins pour qu’on tienne aussi compte du stress, de l’épuisement professionnel, de la dépression et des troubles anxieux.

L’an dernier, devant plus de 600 femmes médecins, elle a présenté un exposé à la toute première Conférence canadienne sur le bien-être des femmes en médecine à Ottawa. La Dre Gautam est fière d’avoir pu sensibiliser la population à la santé des médecins et d’avoir contribué à réduire la stigmatisation.

« On constate maintenant que l’ampleur du problème et la nécessité de le régler de façon plus proactive passent beaucoup moins sous le radar. C’est très satisfaisant de voir les efforts déployés à cet égard. »

La Dre Mamta Gautam reçoit le Prix May-Cohen pour femmes mentores pour avoir encouragé et soutenu les mentorées dans leur carrière et leur perfectionnement en leadership.