Association médicale canadienne

On ne choisit certainement pas la médecine dans le but de consacrer son temps à des tâches administratives.

Pourtant, les médecins doivent souvent composer avec une charge administrative incessante, que ce soit pour consigner des notes aux dossiers, remplir des formulaires de tiers ou gérer des attestations de maladie, ou encore pour assurer le suivi des résultats de laboratoire et de la prise des rendez-vous.

Dans de nombreux cas, ces tâches sont effectuées après les heures de travail, ce qui prolonge leurs journées et met en péril leur équilibre travail-vie personnelle. Selon le plus récent Sondage national de l’AMC sur la santé des médecins, près de 60 % des médecins ont indiqué que ces enjeux contribuaient directement à la détérioration de leur santé mentale.

Soixante-quinze pour cent des médecins ont affirmé que leur charge administrative entravait aussi leur travail auprès de leur patientèle, les empêchait d’entretenir de saines relations avec cette dernière et abaissait leur niveau de satisfaction au travail.

Malgré la promesse de nouvelles technologies comme les DME, le nombre d’heures supplémentaires effectuées par les effectifs de la santé a atteint un sommet en plus d’une décennie. En moyenne, les médecins consacrent plus de 10 heures par semaine aux tâches administratives, en dehors des heures de travail normales. Parmi ces tâches, 38 % pourraient être effectuées par quelqu’un d’autre ou carrément éliminées (document en anglais).

« Tant les médecins que les patients devraient avoir le temps de travailler en collaboration sur les questions les plus importantes. Les tâches administratives et les efforts déployés pour combler les lacunes qui résultent du cloisonnement de l’information ou de renseignements fragmentaires gaspillent ce temps précieux et dégradent notre capacité à créer des liens authentiques. »

Claire Snyman, membre de Voix des patients à l’AMC

18,5 millions d'heures temps consacre chaque annee par les medecins a des taches administratives inutiles. le temps consacre par les medecins a des taches administratives inutiles represente lequivalent de 55,6 millions de consultations de patients. 38 % de taches administratives qui pourraient etre effectues par une personne autre qu'un medecin-ou eliminees completement.

Source : Fédération canadienne de l’entreprise indépendante – Les patients avant la paperasse, 2023

Ce que nous faisons pour réduire le fardeau administratif des médecins

Les associations provinciales Doctors Nova Scotia et Doctors of BC ont toutes deux lancé des initiatives (en anglais) visant à réduire les tâches administratives inutiles pour les médecins. Mais il faut en faire plus. L’AMC réclame une stratégie nationale en vue d’alléger le fardeau administratif des médecins.

stethoscope on top of papers

Nous avons recommandé l’interdiction aux employeurs d’exiger des attestations de maladie – lesquelles exercent une pression inutile sur le système de soins de santé –, ainsi qu’une normalisation accrue des formulaires de tiers afin que cette tâche soit moins contraignante.

closeup of file folders

En partenariat avec le Collège des médecins de famille du Canada et l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, nous avons réclamé un fonds fédéral pour améliorer l’accès aux services de soutien administratif.

Notre plaidoyer en faveur de la planification intégrée des ressources humaines de la santé – notamment sous la forme d’équipes comprenant du personnel infirmier, de transcription, et de soutien administratif – pourrait également alléger le fardeau administratif qui pèse sur les médecins et favoriser ainsi leur bien-être professionnel.

« [Les professionnels de la santé] sont submergés de paperasserie. Il faut qu’on ait un système beaucoup plus agile qui n’exige pas des médecins de famille de devenir des gens qui passent leur temps à remplir des formulaires. »

Dr Brian Goldman, urgentologue, auteur et animateur radio

    Démarches collaboratives visant à réduire la charge administrative des médecins

    En collaboration avec les associations médicales provinciales et territoriales, nous travaillons à l’élaboration de solutions qui peuvent s’appliquer aux médecins partout au pays.

    Ce que peuvent faire les médecins pour aider

    Pour construire un avenir meilleur, nous devons collaborer avec des médecins en exercice et en devenir de tous âges et de toutes spécialités, peu importe où ils en sont dans leur carrière ou s’ils travaillent en milieu rural et éloigné ou dans les grandes villes.

    Découvrez comment vous pouvez participer au travail de l’AMC, dès aujourd’hui

    En savoir plus sur le travail de l'AMC

    Back to top