Association médicale canadienne

À la mi-temps de la campagne électorale fédérale, l’Association médicale canadienne (AMC), l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada et le Collège des médecins de famille du Canada ont uni leurs forces pour demander aux partis politiques fédéraux de créer un Fonds ciblé pour l’adaptation des soins de santé primaires (FASSP) de 1,2 milliard de dollars.

« Nous devons délaisser les soins épisodiques pour adopter une approche de soins continus – en prévention comme en prise en charge des maladies. » – Dr Sandy Buchman, président de l’AMC.

Le fonds fournirait le soutien nécessaire pour implanter des modèles de soins primaires tels que le « centre de médecine de famille ». Ce modèle se fonde sur une approche d’équipe réunissant des médecins de famille, des infirmières, des travailleurs sociaux et d’autres professionnels de la santé qui fournissent un éventail complet de soins primaires à leurs patients. Il a été prouvé que ce modèle mène à une meilleure prévention et à de meilleurs résultats pour la santé.

Cet appel arrive à un moment critique de la campagne électorale, puisque les sondages récents d’Ipsos montrent que plus de la moitié de la population canadienne est insatisfaite de la façon dont les partis politiques abordent actuellement les questions de santé.

Participez à la campagne pour faire de la santé une priorité nationale

En même temps, l’accès aux soins primaires pose toujours des défis : près de 5 millions de Canadiennes et de Canadiens de plus de 12 ans ont déclaré ne pas avoir de fournisseur de soins de santé attitré. Et même parmi ceux et celles qui en ont un, seulement 4 sur 10 ont pu obtenir un rendez-vous dans les 48 heures lorsqu’ils avaient besoin de soins. 

Le Fonds pour l’adaptation des soins de santé primaires s’appuierait sur le travail préparatoire effectué par le premier fonds à ce titre, lancé en 2000.

Comme l’a expliqué le Dr Buchman lors de la conférence de presse de Vancouver : « Il y a une chose sur laquelle j’insiste : on n’abandonne pas ses patients. Nous devons rétablir l’accès aux soins de santé pour toute la population canadienne. Voilà pourquoi l’AMC préconise une approche nationale en matière de planification des ressources humaines de la santé. »

Après la conférence de presse, le Dr Buchman a passé l’après-midi à rencontrer des candidats locaux des quatre partis fédéraux pour expliquer le besoin pressant d’engagements du fédéral dans les soins de santé. L’accès aux soins est l’un des six enjeux que défend l’AMC au cours de cette élection, notamment les soins aux aînés, l’assurance médicaments, les soins virtuels, l’accès aux services de santé mentale pour les jeunes, et les changements climatiques et la santé.

 


Vous avez des questions ou des commentaires ?

Envoyez-nous un courriel.