Association médicale canadienne

Philip Edgcumbe

Un jeune innovateur en médecine cherche à faire entrer les soins de santé au Canada dans une nouvelle ère

Lorsque Philip Edgcumbe a été admis à la Singularity University en 2016, l’étudiant en médecine trouvait que l’objectif du programme d’avoir une incidence positive sur la vie d’un milliard de personnes était « un peu ambitieux ».Toutefois, après y avoir passé 10 semaines et rencontré des personnes qui avaient atteint cet objectif, Philip a commencé à croire qu’il pouvait obtenir les mêmes retombées dans le domaine des soins de santé.

« Il est important que j’aie des objectifs ambitieux. Je crois qu’il est préférable d’avoir un objectif ambitieux et ne pas l’atteindre que de ne rien tenter. »

Un an plus tard, Philip a participé au concours d’externalisation ouverte XPRIZE, comme responsable d’une proposition d’équipe visant à éradiquer la maladie d’Alzheimer. Son équipe a amassé 25 millions de dollars et a surpassé quatre autres équipes pour que son projet soit choisi comme priorité principale de lancement par la Fondation XPRIZE.

C’est une réussite digne d’être soulignée, mais qui n’est pas nécessairement surprenante pour les personnes qui connaissent bien le parcours de Philip comme innovateur en médecine.

Lorsqu’il était étudiant de premier cycle en génie physique à l’Université de la Colombie-Britannique, il a contribué à la conception et à la création d’un microscope à deux photons qui a fourni aux chercheurs du Centre de recherche sur le cerveau (Brain Research Centre) de l’Université de nouvelles façons d’étudier l’activité cérébrale.

En tant qu’étudiant au programme combiné de M.D.-Ph.D. de l’Université de la Colombie-Britannique, il a inventé un instrument médical, appelé le picoprojecteur (Pico Lantern), pour lequel il a obtenu un brevet et une homologation. Cette innovation, qui permet de recourir à la réalité augmentée durant des interventions chirurgicales pour le cancer, lui a valu une reconnaissance internationale : il a remporté le Prix 2014 du jeune scientifique le plus notable au congrès Medical Image Computing and Computer Assisted Intervention.

« C’est ce que j’ai toujours voulu faire – envisager un problème comme scientifique et ingénieur – dans le but de permettre aux patients d'obtenir les soins dont ils ont besoin et aux médecins de disposer des bons outils pour faire leur travail. »

Philip croit que ces outils utiliseront de plus en plus de technologies potentiellement transformatrices, comme la robotique, l’intelligence artificielle (IA) et les réseaux 5G, et il veille actuellement à préparer les chefs de file canadiens du milieu de la santé à cette réalité.

Au cours de la dernière année, Philip Edgcumbe a participé à titre d’invité à plus de 10 événements nationaux sur l’innovation en médecine, dont le Sommet de l’AMC sur la santé. Il est actuellement l’innovateur en résidence du laboratoire d’innovation de l’AMC, qui développe des idées audacieuses et des prototypes pour le système de santé canadien.

En 2017, Philippe a reçu le prix du Temple de la renommée médicale canadienne pour les étudiants en médecine qui démontrent un potentiel exceptionnel en tant que futurs chefs de file et innovateurs en soins de santé au Canada.

S’il est passionné par les soins de santé de demain, il est également déterminé à exercer la médecine au quotidien; il commence sa quatrième année à la faculté de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique.

« J’aimerais contribuer à l’entrée des soins de santé dans une nouvelle ère; j’aimerais que les soins entrent dans le 21e siècle. »

Philip Edgcumbe reçoit le Prix de leadership de l’AMC pour jeunes chefs de file (étudiants) pour avoir fait preuve d’un dévouement, d’un engagement et d’un leadership exemplaires dans l’un des domaines suivants : politique, clinique, éducation ou recherche et service communautaire.