Association médicale canadienne

Une pression sans précédent pèse de nos jours sur les médecins et sur le système de santé du Canada. Les besoins médicaux et sociaux complexes de notre population vieillissante, la crise des opioïdes et la hausse des coûts des médicaments essentiels ne sont que quelques-uns des problèmes épineux que les médecins doivent affronter lorsqu’ils prodiguent des soins à leurs concitoyens.

L’AMC revendique des politiques et programmes publics visant l’amélioration de la santé et de la qualité de vie. Nous rencontrons régulièrement les décideurs politiques, et formulons des recommandations pratiques et concrètes fondées sur une recherche active de solutions aux problèmes pressants du Canada en matière de santé.

Et notre voix est entendue…


Un budget fédéral qui touche à plus d’une priorité de l’AMC

Chaque année, l’AMC dépose un mémoire énonçant ses priorités en matière de santé dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement fédéral. Cette année, ces priorités ont été nombreuses à figurer dans le budget de 2018 déposé en février.

Par exemple :

  • Le budget alloue 20 millions de dollars sur cinq ans et 4 millions de dollars par année par la suite aux programmes communautaires venant en aide aux personnes atteintes de démence et à leurs proches aidants.
  • Une enveloppe additionnelle de 75 millions de dollars est allouée à un projet pilote destiné aux aînés du Nouveau-Brunswick, où les aînés sont proportionnellement plus nombreux que dans les autres provinces.
  • En ce qui a trait à la crise des opioïdes, 230 millions de dollars ont été budgétés, notamment pour favoriser l’accès à des centres de traitement fondé sur des données probantes.
  • En plus des fonds consacrés à la recherche, un montant de 62,5 millions de dollars a été alloué pour sensibiliser le public aux risques associés à la consommation de cannabis.

Le premier ministre répond à l’appel de l’AMC et désigne une ministre des Aînés

Nos efforts en matière de soins aux aînés ont été récompensés en juillet par la nomination de Filomena Tassi, première personne à porter le titre de ministre des Aînés du gouvernement fédéral. L’AMC l’a rencontrée peu après sa nomination, en juillet, pour revendiquer une stratégie nationale exhaustive sur les aînés. Nous avons présenté 15 recommandations au comité parlementaire chargé de veiller à l’amélioration de l’inclusion et de la qualité de vie des aînés.

L’assurance médicaments : un dossier qui progresse

La question de l’assurance médicaments suscite un intérêt croissant. Nous avons récemment actualisé notre politique à l’aide des commentaires formulés par les membres de notre forum électronique.

L’AMC défend depuis des années l’accès universel aux médicaments d’ordonnances essentiels, sans égard à la capacité de payer des patients. Après deux années d’études, le Comité permanent de la santé abonde dans le même sens dans la conclusion de son rapport, Un régime d’assurance-médicaments universel pour tous les Canadiens : une nécessité, publié en avril. Le gouvernement fédéral a aussi mis sur pied un Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime d’assurance médicaments national, dont le rapport est attendu l’année prochaine.

Prise de position sur le cannabis

L’AMC a été claire dans les mémoires qu’elle a présentés aux décideurs politiques, aux comités parlementaires et aux groupes de travail : la légalisation du cannabis doit se faire dans le cadre d’une approche axée sur la santé publique.

Nous avons recommandé à Santé Canada de faire en sorte que les experts du gouvernement et les professionnels de la santé conçoivent l’emballage et l’étiquetage du cannabis de façon à éviter d’en promouvoir la consommation. Le gouvernement en a tenu compte en élaborant la réglementation : les emballages doivent obligatoirement être banalisés et présenter des mises en garde liées à la santé.

L’AMC a contribué au développement de ressources informatives sur la santé destinées aux professionnels et au public portant notamment sur les risques de la consommation de cannabis et présentant des lignes directrices en matière de réduction de ces risques. Nous avons aussi lancé une campagne de sensibilisation visant à aider les jeunes à comprendre les risques. La vidéo de la campagne a été visionnée plus de 500 000 fois.

Formation des leaders médicaux

L’AMC mobilise les leaders de demain et leur offre du mentorat par l’entremise du Programme d’ambassadeurs de l’AMC. En assumant les frais de participation des ambassadeurs aux congrès et autres forums, l’AMC initie étudiants en médecine, résidents et médecins en début de carrière aux mécanismes d’élaboration des politiques. Nous donnons à près de 300 participants l’occasion de rencontrer leurs collègues, d’approfondir leurs connaissances des enjeux qui façonnent ou sont appelés à façonner l’exercice de la médecine et d’explorer les voies professionnelles qui s’offrent à eux.

Afin de s'assurer que ses membres possèdent les compétences et les connaissances dont ils ont besoin pour défendre efficacement leurs dossiers, l'AMC a repensé son programme de formation en techniques de représentation. En 2018, nos formateurs ont visité un nombre record de facultés de médecine canadiennes.