Association médicale canadienne

Montréal (Qc); Royal Air Force (RAF), Seconde Guerre mondiale; Université de Glasgow (Écosse), 1951; psychiatrie. Décédé le 11 août 2017 à l'âge de 95 ans. Il laisse dans le deuil sa dernière épouse Virginie et sa seconde épouse Beverlea Tallant, 6 enfants, 1 enfant par alliance et 17 petits-enfants. « Le jour de son 18e anniversaire, Peter s'est enrôlé dans la RAF. Le lendemain du débarquement de Normandie (7 juin 1944), son avion de chasse Typhoon est abattu au-dessus de Monts-en-Bessin, en Normandie, où la famille de Clément d'Huart ainsi que d'autres résidents français de l'endroit l'ont secouru avant qu'il ne soit fait prisonnier de guerre. De forts liens se sont créés entre Peter et les nombreux citoyens qui ont risqué leur vie pour assurer sa sécurité. Il leur a toujours attribué sa chance. Après la guerre, il a étudié la médecine à l'Université de Glasgow et a ramé sous la bannière de celle-ci à Henley. Après sa formation à Londres, il s'est rendu à Montréal pour y étudier et y pratiquer la médecine. Au cours de sa longue carrière, Peter a travaillé à l'Hôpital Royal Victoria, à l'Institut Allan Memorial et à l'Hôpital Douglas. Il était passionné par ses recherches médicales avec les pilotes de ligne et l'utilisation de rétroaction biologique (biofeedback). Très dévoué envers ses patients, il a pris sa retraite de la pratique privée à l'âge de 93 ans. » Une connaissance a écrit : « Un homme extraordinaire qui a vécu une vie incroyable. »