Association médicale canadienne

Toronto (Ont.); Université de Toronto, 1946; médecine familiale; Ordre du Canada; première femme à occuper les fonctions de présidente de l’Association médicale canadienne (AMC) et de l’Association médicale de l’Ontario; membre fondatrice, Collège des médecins de famille du Canada; ancienne ministre du Travail, ministre de l’Éducation et ministre de la Santé par intérim, province de l’Ontario; première femme à occuper les fonctions de présidente du Conseil d’administration de l’AMC; première chef du Service de médecine familiale et ancienne présidente du personnel médical de l’Hôpital Women’s College de Toronto. Décédée le 19 août 2019 à l’âge de 95 ans. Elle laisse dans le deuil 6 enfants, 5 petits-enfants et 5 arrière-petits-enfants. « Bette a décidé qu’elle deviendrait médecin à l’âge de cinq ans et s’est accrochée à cet objectif, même s’il lui a fallu à un certain moment convaincre le doyen de la faculté de médecine de l’Université de Toronto de l’accepter dans le programme une année avant qu’elle soit admissible. Elle est devenue médecin en 1946, a rencontré et épousé Allan Pengelly, qui était également un étudiant en médecine, en 1948 et a eu six enfants, comme elle l’avait prévu. Bette a exercé la médecine familiale à Willowdale, en Ontario, et a été une membre active du personnel médical de l’Hôpital Women’s College de Toronto jusqu’en 1988. » Le président de l’AMC Sandy Buchman a écrit ceci : « La Dre Stephenson a contribué à moderniser l’AMC et à améliorer la situation des femmes dans le monde de la médecine au Canada; elle a joué un rôle de premier plan dans la lutte conflictuelle visant à renforcer les droits des femmes en matière de procréation. Tout au long de sa carrière, elle a incarné les principes qui sont inscrits sur les armoiries de l’AMC : Integritate et Misericordia (intégrité et compassion). »