Association médicale canadienne

Une année hors de l’ordinaire

Actions menées pour soutenir les médecins et la population canadienne durant la pandémie et pour continuer de réinventer l’avenir du domaine de la santé, des soins de santé, et de la profession médicale.

RÉPONSE À LA PANDÉMIE DE COVID-19


Appel à l’action du gouvernement pour améliorer l’accès à l’EPI

Nous avons expliqué que le manque d’équipement de protection individuelle (EPI) mettait en péril la santé des médecins et de la population, lors de rencontres avec la ministre fédérale de la Santé et de témoignages devant le Comité permanent de la santé de la Chambre des communes et le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie.

« Il est inacceptable de demander aux travailleurs de la santé d’être en première ligne de cette pandémie sans l’équipement approprié. Des vies humaines sont en jeu. »

– Dr Sandy Buchman, président sortant de l’AMC, s’adressant au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Nous avons envoyé des sondages aux membres pour évaluer la disponibilité de l’EPI au pays à différentes étapes de la pandémie et nous sommes servis des données recueillies pour presser le gouvernement fédéral de remédier au manque d’équipement.

Réduction des répercussions financières sur les cabinets de médecins

Nous avons mandaté MNP, un cabinet d’experts-comptables et de fiscalistes, pour évaluer les programmes d’aide fédéraux associés à la COVID-19 et avons publié un guide détaillé sur les façons dont les médecins et les apprenants qui travaillent dans différents milieux d’exercice peuvent en profiter.

Nous avons réclamé des changements aux programmes fédéraux et obtenu l’assouplissement des critères d’admissibilité à la Subvention salariale d’urgence du Canada, ce qui a permis aux médecins ayant un accord de partage des frais d’en bénéficier.

Nous avons demandé l’ajout de mesures de soutien aux travailleurs de première ligne, dont une nouvelle déduction fiscale.

Demande d’une réforme en soins de longue durée

Nous avons fait pression afin que des mesures immédiates soient prises pour mieux protéger les résidents âgés des établissements de soins de longue durée au Canada, et avons accueilli favorablement la publication des lignes directrices provisoires du gouvernement fédéral sur la prévention et le contrôle de la COVID-19 dans ces milieux.

Nous avons recommandé aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux d’améliorer les soins aux aînés, d’offrir davantage de soutien à ceux qui désirent vieillir chez eux et de mettre en place une approche commune nationale visant la modernisation des modèles de soins de longue durée partout au pays.

Transmission de renseignements essentiels aux médecins

Nous avons créé des ressources qui traitent de la gestion médicale, de l’adoption des soins virtuels, du bien-être, de la prise de décisions éthique et d’autres sujets dans le contexte de la pandémie.

Nous avons fait le point régulièrement sur les actions entreprises par l’AMC dans la lutte contre la COVID-19 en publiant une lettre de la présidence.

Nous avons fait une priorité de la recherche sur la pandémie et avons regroupé en une liste de 145 articles, 75 billets de blogues, nouvelles et balados au sujet de la COVID-19 sur le site du CMAJ.

Nous avons donné accès par l’entremise de Joule à des directives et à des outils cliniques sur le virus (ex. : articles et ressources fondés sur des données probantes, résumés de recherche hebdomadaires de POEMs, services d’aide à la recherche clinique prioritaire) ainsi qu’au seul répertoire centralisé de guides de pratique clinique canadiens récents sur la COVID-19 dans l’Infobanque des GPC.

Offre de conseils fiables à la population

Nous avons lancé la campagne Freiner la propagation au début de la pandémie afin de rappeler l’importance de la distanciation physique, du lavage des mains et des autres directives de santé publique, et avons publié le matériel promotionnel dans sept langues.

Nous avons élaboré et diffusé des ressources pour le public sur l’accès aux soins durant la pandémie, l’adaptation aux soins virtuels, le retour à l’école et d’autres sujets.

« Il peut être difficile de s’y retrouver et la myriade de points de vue [sur la COVID-19] peut exacerber l’anxiété. Nous souhaitons rendre cette période un peu moins difficile pour tous. »

– Dr Sandy Buchman, président sortant de l’AMC

Nous avons créé questionscovid.ca en partenariat avec le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et le Collège des médecins de famille du Canada afin de fournir des réponses claires et précises à la population. Plus de 150 questions ont été traitées à ce jour, et le site a été visité plus de 85 000 fois.

Collaboration pour faire valoir le point de vue des médecins

Nous avons rencontré le gouvernement fédéral à maintes reprises et avons convié à une réunion pancanadienne la ministre de la Santé et les présidents des associations médicales provinciales et territoriales pour mettre en relief les priorités de la lutte contre la COVID-19. Peu après, le discours du Trône présentait des engagements dans bon nombre de ces domaines, dont les soins de longue durée, les soins primaires et les soins virtuels.

« Nous travaillons ensemble pour que les professionnels de la santé reçoivent du gouvernement fédéral le soutien dont ils ont besoin afin d’offrir d’excellents soins à la population canadienne. »

– Patty Hajdu, ministre fédérale de la Santé

Nous avons redoublé nos efforts de représentation au cœur de la deuxième vague de la pandémie, en réclamant plus de soutien fédéral pour les travailleurs de la santé au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes, et en unissant nos forces avec les associations médicales provinciales et territoriales pour exiger plus de financement de la part de tous les ordres de gouvernement.

Nous avons formé le Groupe consultatif d’experts postpandémie, composé de membres représentant les secteurs de la médecine, des services paramédicaux, de l’économie, de la santé publique et de la défense des droits des patients; celui-ci informe l’AMC sur les répercussions de la pandémie à court et à long terme.

Financement de la lutte contre la COVID-19

La Fondation AMC a promis de verser plus de 36 millions de dollars pour répondre aux besoins urgents et renforcer la résilience en santé et au-delà, par le soutien de la recherche, de la profession médicale et des populations vulnérables dans les villes et communautés de partout au pays.

Aide aux travailleurs de la santé en première ligne

  • Accès à de l’équipement médical, à des fournitures et à du soutien (ex. : EPI, infrastructures numériques de soins virtuels et aide aux travailleurs de première ligne dans plus de 240 hôpitaux) grâce à un don de 5 millions de dollars au Fonds Ligne de front pour le personnel de la santé et au versement d’un don équivalent à un fond pour les petits hôpitaux communautaires.
  • Soutien aux médecins de famille qui doivent apporter des changements à leur cabinet grâce à un don de 5 millions de dollars au Programme de subventions pour contrer les impacts de la pandémie de COVID-19 de la Fondation pour l’avancement de la médecine familiale.
  • Assistance au personnel d’établissements de soins de longue durée dans la mise en œuvre d’améliorations immédiates visant à réduire la propagation et les répercussions de la COVID-19 dans ces milieux, rendue possible par l’octroi de 2 millions de dollars à la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé.

« En mars, personne n’avait le temps pour un webinaire ou un caucus national, mais maintenant on l’a. Nous sommes tous dans le même bateau et personne n’a de mode d’emploi, mais on peut s’entraider en cours de route. »

– Julie Weir, Association des foyers de soins du Nouveau-Brunswick

  • Financement de la recherche sur les soins virtuels et leur incidence sur l’accessibilité, l’équité, l’expérience de soins, les coûts et les issues de santé chez les Canadiens et Canadiennes avec l’octroi de 2,5 millions de dollars aux Instituts de recherche en santé du Canada.
  • Aide aux médecins qui fournissent des soins essentiels dans les régions n’ayant pas de système de santé préexistant avec la remise de 250 000 $ au Fonds d’urgence COVID-19 de Médecins Sans Frontières.

Aide aux apprenants en médecine

  • Aide financière pour les étudiants en médecine et les médecins résidents, sous forme de subventions aux 17 facultés de médecine canadiennes totalisant 5 millions de dollars.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants envers la Fondation AMC, qui nous a aidés à répondre aux demandes de soutien d’urgence envoyées par nos étudiants en médecine durant la pandémie de COVID-19. »

– Représentants de l’Université du Manitoba

  • Soutien à l’accès à l’information des apprenants en médecine avec l’octroi de 1,94 million de dollars à l’Association des facultés de médecine du Canada pour la création d’un portail virtuel permettant de découvrir les différents programmes de résidence et d’en faire l’expérience.

Aide aux populations vulnérables

« Il est très important pour nous de donner un accès Internet [aux aînés à faible revenu] afin qu’ils puissent communiquer avec leur médecin, leur famille ou leur institution financière. Ils se retrouvent plus isolés que bien des aînés. »

– Joseph Silva, directeur des stratégies et des partenariats, Santé et services communautaires de la région de York

Aide aux jeunes

  • Amélioration de l’accès aux services virtuels de santé mentale pour les jeunes avec la remise de 250 000 $ à l’organisme de bienfaisance Jack.org.

« La sensibilisation numérique est une composante clé d’une solution permettant aux jeunes d’avoir accès aux ressources dont ils ont besoin pour mieux gérer leur santé mentale et prendre soin de leurs pairs et de leurs proches. »

– Jesse Hayman, vice-président de Jack.org

Versement de 4,6 millions de dollars aux associations médicales provinciales et territoriales et à d’autres organisations médicales pour les aider à répondre aux besoins des médecins sur le terrain.

Contribution de 200 000 $ au Défi Respirateur Code Vie, un concours visant la conception de respirateurs simples, peu coûteux et faciles à fabriquer et à entretenir.

Les deux projets ont été financés dans le cadre de l’entente d’affinité de l’AMC avec la Banque Scotia et Gestion financière MD.

PRIORITÉ ACCORDÉE À LA santé et AU bien-être des médecins


Nous avons aidé les médecins à composer avec la COVID-19 en publiant une série de ressources pour assurer leur bien-être en temps de pandémie, détecter l’épuisement professionnel, composer avec la détresse psychologique et plus encore.

« Selon moi, il n’y a aucune honte à avoir besoin d’aide. Ce qui est honteux, c’est d’exercer au sein d’une culture où la perception inverse reste prédominante. »

– Dre Jillian Horton, animatrice de la série de webinaires de Joule sur la COVID-19

Nous avons proposé aux médecins et aux apprenants des activités d’apprentissage pratique, notamment des webinaires périodiques sur des sujets tels que le deuil et les troubles liés à l’usage de substances psychoactives, ainsi que des ateliers en ligne sur la pleine conscience.

Nous avons fourni aux médecins et aux apprenants de nouveaux outils de bien-être :

  • Le Carrefour du bien-être des médecins, première ressource en son genre au Canada, est une collection nationale en ligne de plus de 300 ressources en santé et bien-être qui visent à soutenir le bien-être individuel et à promouvoir le changement de la culture médicale.
  • Connexion bien-être permet aux médecins et aux apprenants d’accéder gratuitement à des formations sur le bien-être données par des médecins et à des séances de soutien par les pairs portant sur des sujets tels que la réduction du stress, la pleine conscience dans les pratiques parentales, la compassion et les premiers soins psychologiques.
  • La ligne SOS bien-être offre aux médecins, aux apprenants en médecine et à leur famille immédiate un accès rapide, continu et gratuit à des services de santé mentale adaptés de qualité, dans plusieurs langues, et vient combler les lacunes des soutiens existants au pays. Ce projet a été financé dans le cadre de l’entente d’affinité conclue entre l’AMC, la Banque Scotia et Gestion financière MD.

« La culture médicale doit être de son temps. Les médecins et les apprenants en médecine subissent aujourd’hui une pression sans pareille, et nous devons nous assurer qu’ils prennent soin d’eux comme ils prennent soin des autres. »

– Dre Ann Collins, présidente de l’AMC

Nous avons financé l’élaboration de programmes de bien-être ciblés, en remettant :

  • 15 millions de dollars aux associations médicales provinciales et territoriales, à des associations de spécialistes et à des groupes de représentants pour répondre aux besoins urgents de leurs membres, en partenariat avec la Banque Scotia et Gestion financière MD.
  • 420 000 $ pour soutenir une initiative de recherche sur le bien-être des médecins en Ontario et pour explorer les possibilités de collecte nationale de données.

 

SOUTIEN À L’EXPANSION DES SOINS VIRTUELS


Nous avons recommandé 19 changements aux lois et politiques, en tant que membre d’un groupe de travail national qui réunit aussi des représentants du Collègue royal, du CMFC, de la communauté médicale, des associations médicales provinciales et territoriales, des organismes de réglementation de la médecine, du public et des patients, afin d’accroître l’utilisation des soins virtuels au Canada.

« La demande des patients est là, et la technologie existe. Les médecins disent vouloir offrir des soins plus efficaces. »

– Dre Gigi Osler, coprésidente du Groupe de travail sur les soins virtuels pour l’AMC

Nous avons donné des repères lors du passage rapide à la télémédecine durant la pandémie, en publiant des guides pour aider les médecins à fournir des soins virtuels de manière sûre, efficace et efficiente, et les patients à se sentir à l’aise et bien préparés à leur consultation.

« Le contexte était sympathique. J’avais l’impression d’avoir tout le temps nécessaire pour poser mes questions, et c’était très pratique de pouvoir le faire de la maison. »

– Sarah Fletcher, étudiante en médecine, à propos de son expérience de soins virtuels

Nous avons rappelé l’importance d’un accès aux soins universel et équitable, en recommandant au gouvernement fédéral de favoriser la littératie en santé numérique et de faciliter l’accès aux services Internet à large bande, y compris dans les communautés rurales, éloignées, nordiques et autochtones.

Nous avons réclamé des codes de facturation permanents pour les médecins, et financé un projet des associations médicales de l’Atlantique visant à élaborer des recommandations en matière de rémunération sur leur territoire.

 

AMÉLIORATION DE L’ACCÈS AUX SOINS


Nous avons demandé au gouvernement fédéral de contribuer à agrandir les équipes de soins primaires, à appuyer la reprise des services de santé pendant la pandémie et à réduire les retards dans les services médicaux, avec la création d’un fonds ponctuel d’innovation en soins de santé.

         « Il est essentiel d’optimiser les soins de santé primaires par une stratégie interprofessionnelle axée sur l’équipe pour améliorer la santé de toute la population canadienne. »

– Mémoire prébudgétaire 2020 présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Nous avons aidé les médecins à maintenir l’accès aux services durant la pandémie, en publiant un guide sur la réouverture sécuritaire et la gestion des milieux de pratique; ce dernier traite notamment des protocoles de nettoyage, de la gestion des visites de patients symptomatiques et de l’EPI.

« Nous voulons qu’il [le CMAJ] devienne un espace de discussion ouverte et de débat sur les enjeux qui mèneront à l’amélioration des systèmes de santé au Canada. »

– DAndreas Laupacis, rédacteur en chef du CMAJ

Nous avons facilité l’accès à des données probantes sur la santé avec l’abolition de l'accès tarifé au numéro hebdomadaire en ligne du CMAJ, mettant ainsi son contenu à la disposition de tous et toutes.

 

SOUTIEN À L’INNOVATION DIRIGÉE PAR DES MÉDECINS


Nous avons aidé six membres à déployer à grande échelle leurs idées et innovations pour accroître la sécurité et le bien-être des travailleurs de la santé, et l’accès aux soins et à du soutien pour les populations vulnérables durant la pandémie, en donnant un million de dollars par l’entremise du programme de subventions à l’innovation sur la COVID-19 de Joule.

« Si on veut qu’une personne puisse bien faire son travail, il faut répondre à ses préoccupations sur la sécurité personnelle. Le masque est un outil essentiel qui aide les travailleurs de première ligne et la population à se sentir en sécurité. »

– Dre Susan Ripley

  • Le Dr Neil Naik d’Accès EPI Canada offre un accès fiable et abordable à l’EPI aux travailleurs de la santé de première ligne.
  • La Dre Heidi Britton a mis au point AemionMC, un enduit qui peut être utilisé sur les surfaces et les tissus des hôpitaux et des cliniques de santé publique du Canada pour éliminer les pathogènes.
  • Le Dr Joseph Ma de Bionic-i inc. a mis au point un appareil de désinfection rentable pour stériliser efficacement les environnements cliniques.

« Nous avons constaté que des chirurgiens qui reçoivent habituellement de 30 à 40 patients pouvaient n’en opérer que 7 à 10 [en raison de la pandémie]. Cela a eu des conséquences importantes sur nos services de chirurgie, et nous avons voulu trouver une solution. »

– Dr Joseph Ma

  • Le Dr Peter Goldberg, participant au Défi Respirateur Code Vie – Made for All, a fabriqué un respirateur de qualité clinique qu’il est possible de produire à bon marché et facilement, n’importe où dans le monde.
  • Monisha Persaud, du Partenariat étudiants-aînés pour la prévention de l’isolement, est venue en aide à des aînés socialement isolés durant la pandémie en les jumelant à des étudiants bénévoles de leur communauté.

Nous avons étendu la portée du programme annuel de subventions à l’innovation de Joule avec l’ajout de financement et de deux nouvelles catégories de subvention : santé et bien-être des médecins, et viabilité du système de santé.

 

PROMOTION DE L’ÉQUITÉ ET CONDAMNATION DU RACISME EN MÉDECINE


Nous avons publié une nouvelle politique sur l’équité et la diversité en médecine, et fourni des principes directeurs pour aider les médecins et les organisations à créer des politiques et des pratiques de recrutement, de promotion et de recherche inclusives, par leurs actions et leurs recommandations.

« Nous avons besoin de sécurité culturelle, c’est-à-dire d’un système où les gens ne sont pas humiliés ou avilis à cause de leur culture. »

– Dr Evan Adams, médecin hygiéniste en chef adjoint de Services aux Autochtones Canada et conférencier au Sommet de l’AMC sur la santé

Nous avons dénoncé le racisme et les iniquités structurelles en médecine, et nous nous sommes engagés à collaborer avec les membres des populations visées par les principes d’équité, notamment les partenaires autochtones, pour créer un système de santé alliant sécurité culturelle et équité.

« Il est absolument crucial d’éradiquer le racisme et les iniquités en médecine et dans notre système de santé. Et il est absolument crucial de le faire le plus tôt possible. »

– Dre Ann Collins, présidente de l’AMC

Nous avons mis en lumière les expériences des patients autochtones et avons appuyé la création d’une série documentaire et de ressources pédagogiques sur la santé autochtone, qui seront disponibles en 2021.

 

CONSULTATION DES MEMBRES ET DES PARTIES PRENANTES POUR ORIENTER NOTRE TRAVAIL ET NOTRE AVENIR


Nous avons consulté les membres sur l’accès aux soins, la santé et le bien-être des médecins, et leur vision d’avenir dans le cadre de six forums et d’une discussion en ligne. Nous nous sommes servis de leurs commentaires et propositions pour orienter notre travail.

« Il n’y a pas qu’une seule manière d’offrir de bons soins aux patients : il faut considérer l’adoption de pratiques plus souples. »

– Dre Debrah Wirtzfeld, participante au Forum des membres à Calgary

Nous avons rencontré régulièrement les représentants des associations médiales provinciales et territoriales et d’autres groupes de parties prenantes canadiennes pour discuter des possibilités de collaboration dans des dossiers d’intérêt commun.

Nous avons été à l’écoute des grandes préoccupations des médecins lors de l’Assemblée générale annuelle en août.

Nous avons demandé l’aide des membres pour définir les futurs domaines d’intérêts prioritaires qui sous-tendront notre nouveau plan stratégique, Retombées 2040, en mettant l’accent sur le domaine de la santé, ses travailleurs et les systèmes de soins au Canada.

 

RECONNAISSANCE DU TRAVAIL DES MÉDECINS ET DES APPRENANTS EN MÉDECINE


Nous avons mis en évidence et fait connaître le travail qu’effectuent l’ensemble des médecins, des apprenants et des professionnels médicaux malgré les défis de la pandémie lors de la Journée nationale des médecins.

Nous avons lancé covidkindness.ca afin de souligner le dévouement, l’engagement et l’abnégation des travailleurs de la santé durant la pandémie, et de faire connaître des événements positifs survenus en première ligne.

« Je suis motivée par un engagement moral à non seulement bien faire les choses, mais à faire la bonne chose. C’est un privilège de travailler avec et pour des gens dont la voix est rarement entendue. »

– Vivian Tsang, lauréate du Prix de leadership pour jeunes chefs de file de l’AMC (étudiants)

Nous avons remis à 16 personnes des prix de l’AMC pour souligner leur contribution exceptionnelle à la médecine et aux soins de santé dans les domaines de la neurologie, du contrôle des armes à feu, des soins palliatifs, de la prise de décision partagée, du mentorat, du professionnalisme, du leadership et du journalisme.

 

REPRÉSENTATION de la profession médicale


Nous avons réclamé le respect des principes fondamentaux sous-tendant les ententes négociées en Alberta, et avons soutenu financièrement l’Association médicale de l’Alberta dans ses activités de recherche, de communication et de contestation juridique.

Nous avons fait en sorte que l’AMC ait un plus grand rôle au Québec et guide les discussions provinciales sur les politiques de la santé, notamment en pressant le gouvernement en place de soutenir davantage les proches aidants, alors qu’il réévaluait son approche de soins aux aînés.

« Lorsque nous serons en mesure de donner à nos aînés les bons soins au bon moment et au bon endroit, cela ne pourra qu’optimiser le rendement de notre système de santé canadien. »

– Dr Abdo Shabah, porte-parole de l’AMC au Québec, témoignant devant l’Assemblée nationale du Québec

Nous nous sommes faits porte-parole de la profession en prenant position dans les médias sociaux et traditionnels sur des questions nationales, dont les consignes de santé publique pour lutter contre la COVID-19, la nécessité de fournir davantage d’EPI pour protéger les travailleurs de première ligne, et le racisme systémique au sein des systèmes de santé. L’AMC a été mentionnée près de 11 000 fois dans les médias traditionnels et les porte-parole de l’AMC ont mené 450 entrevues – et ce n’est pas fini.

 

ORIENTATION DES DISCUSSIONS EN COURS SUR LES POLITIQUES DE LA SANTÉ


 

Nous avons continué de mettre en évidence les liens entre changements climatiques et santé, et nous avons appelé le gouvernement à agir, en partenariat avec The Lancet, l’Association canadienne des médecins pour l’environnement et la Global Climate and Health Alliance.

« J’ai su que je ne pouvais pas être médecin sans m’intéresser à cet enjeu. Les changements climatiques multiplient les risques pour la santé et exacerbent les problèmes auxquels les communautés sont confrontées, tels que l’accès au logement, la sécurité alimentaire et hydrique, la pauvreté et les inégalités sociales. »

– Dre Claudel Pétrin-Desrosiers, lauréate du Prix de leadership Dr-Brian-Brodie (médecins résidents)

Nous avons réclamé des mesures plus vigoureuses pour empêcher la promotion des produits de vapotage auprès des jeunes, et avons participé aux consultations de Santé Canada sur le projet de règlement sur la promotion de ces produits.

Nous avons contribué aux nouveautés législatives en matière d’aide médicale à mourir, en participant à plusieurs consultations et tables rondes fédérales, et en sollicitant le point de vue des membres afin d’orienter la mise à jour de notre politique.

Nous avons collaboré avec Voix des patients à l’AMC et toute la population en plaidant en faveur du changement dans le cadre de la campagne des Santénelles de l’AMC.