Association médicale canadienne

À l’issue d’un processus de consultation qui a duré deux ans, le Conseil d’administration de l’AMC a approuvé en décembre 2018 un nouveau Code d’éthique et de professionnalisme.

La mise à jour du Code est le résultat d’une démarche exhaustive de recherche et de consultation auprès des médecins et des intervenants. Plus de 6 000 commentaires ont contribué à éclairer la mise à jour. Ceux-ci ont été recueillis au moyen d’entrevues, de sondages, de discussions en ligne et d’événements en personne, dont l’assemblée annuelle du Conseil général de l’AMC d’août 2017 et celle d’août 2018.

Le Code, un des plus anciens documents produits par l’AMC, est à la base de la profession médicale. Depuis sa création en 1868, il oriente les médecins canadiens quant à leurs obligations envers les patients et la société. Au fil des années, il a fait l’objet de révisions périodiques afin de refléter l’évolution de la profession médicale, de la société et des technologies.

Voici quelques points saillants du nouveau Code :

  1. Inclusion du professionnalisme dans le titre 
    Le nom du Code a été mis à jour pour souligner l’importance croissante accordée au professionnalisme médical et pour distinguer les valeurs fondamentales des professionnels de leurs responsabilités en évolution.
  2. Réintroduction et valorisation des vertus  
    Les vertus sont associées au tempérament d’un médecin : les réintroduire dans le Code vient réaffirmer qu’elles définissent depuis longtemps l’éthique en médecine. Les vertus viennent aussi compléter les principes fondamentaux énoncés dans le Code.
  3. Formulation des engagements fondamentaux
    Le nouveau Code établit une distinction entre les responsabilités professionnelles, qui peuvent évoluer au fil du temps et auxquelles sont tenus de s’acquitter les médecins, et les engagements fondamentaux, qui définissent la profession et que les médecins devraient aspirer à incarner.
  4. Accent sur la relation patient-médecin
    Le nouveau Code souligne l’importance de la relation patient-médecin. Il traite également de l’évolution de cette relation ainsi que de la prise de décisions médicales.
  5. Mise en lumière des nouveaux engagements envers soi-même
    Le nouveau Code inclut des engagements à l’égard de la santé et du bien-être des médecins, en réponse au corpus grandissant de données probantes établissant un lien entre la mauvaise santé des médecins et les conséquences sur les soins aux patients.

Pour lire la version intégrale du Code d’éthique et de professionnalisme de l’AMC, cliquez ici

​DÉMARCHE AYANT MENÉ À L'ÉLABORATION DU NOUVEAU CODE D’ÉTHIQUE ET DE PROFESSIONNALISME DE L’AMC

2016

  • Janvier : Lancement de l’initiative stratégique de l’AMC sur le professionnalisme médical, qui repose entre autres sur l’élaboration d’un nouveau Code d'éthique.
  • Octobre : Plus de 1 000 Canadiens répondent aux sondages de l’AMC sur le professionnalisme médical.
  • Novembre : L’AMC tient une réunion nationale sur le professionnalisme médical à Ottawa avec des intervenants.
  • Décembre : Approbation du projet par le Conseil d’administration, et début de la révision de l'ancien Code de déontologie.

2017

  • De janvier à mars : Début des travaux avec une analyse de toutes les versions antérieures du Code de déontologie de l’AMC, d’autres codes de déontologie médicale nationaux et internationaux ainsi que de la distinction et de la relation entre éthique et professionnalisme.
  • Mars : Formation du Groupe de travail chargé de la révision du Code de déontologie de l’AMC, qui prend les commandes du projet.
  • De mars à avril : 800 médecins répondent aux sondages du Forum électronique de l’AMC sur l’éthique et le professionnalisme et font des commentaires sur les thèmes et les valeurs clés pertinents à un nouveau Code.
  • De mars à juin : Au cours d’une série de forums des membres de l’AMC, les participants examinent les piliers du professionnalisme médical et mettent de l’avant les défis auxquels est confrontée la profession, notamment la perte de confiance du public, le manque d’objectifs communs et l’absence d’une identité et de valeurs communes.
  • Août : Lors du Conseil général de l’AMC, trois séances sont consacrées au Code d’éthique et à l’intraprofessionnalisme.
  • De septembre à décembre : Poursuite des travaux au moyen d’entretiens avec des personnes-ressources clés, de synthèses de données et d’une réunion conjointe du Comité d’éthique de l’AMC et du Groupe de travail chargé de la révision du Code de déontologie.
  • Décembre : Publication de la Charte des valeurs communes, un autre pilier important de l’initiative sur le professionnalisme médical de l’AMC; la Charte préconise le respect, l’intégrité, la réciprocité et la civilité dans la profession médicale.
  • Tout au long de l’année : Discussions dirigées avec les membres sur les plateformes électroniques de la Communauté AMC et The Rounds; des tables rondes et des ateliers ont lieu dans le cadre de cinq conférences nationales sur le leadership et la santé des médecins.

2018

  • De janvier à mars : Rédaction d’une version provisoire du nouveau Code d’éthique et de professionnalisme de l’AMC à partir des renseignements et des commentaires recueillis.
  • De mars à novembre : Obtention de commentaires de médecins, de patients, d’intervenants et de membres du public sur la version provisoire du Code au moyen de sondages, de webinaires, de rencontres en personne et de centaines de courriels et de conversations.
  • Août : Déroulement d’une séance lors du Conseil général de l’AMC sur le Code d’éthique et de professionnalisme de l’AMC, ayant pour thème un nouveau Code d’éthique pour la profession médicale à l'occasion du 150e anniversaire de l'AMC.
  • Décembre : Intégration des derniers commentaires, présentation de la version définitive du Code d’éthique et de professionnalisme de l’AMC au Conseil d’administration de l’AMC, et approbation.

Vous avez des questions ou des commentaires ?

Envoyez-nous un courriel.