Association médicale canadienne

Richmond (C.-B.); Université de la Colombie-Britannique (UBC), 1971; anesthésiologie. Décédé le 12 mai 2019 à l’âge de 73 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Glenys, 2 fils et 2 petits-enfants. Brian a exercé à Powell River, en Colombie-Britannique, et à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, avant de retourner à l’UBC pour effectuer sa résidence en anesthésiologie. Au cours d’une longue et brillante carrière, il a excellé en tant que médecin, professeur, mentor, chercheur clinique, administrateur et philanthrope. En 1980, il a commencé un mandat à l’Hôpital St. Paul’s et au sein du réseau de santé Providence Health Care, où il a exercé les fonctions de chef du service d’anesthésiologie ainsi que de vice-président (médecine) et directeur général par intérim. De 2002 à 2012, il a occupé le poste de chef du Département d’anesthésiologie, de pharmacologie et de thérapeutique de l’UBC (anciennement le Département d’anesthésiologie). Tout au long de sa carrière, Brian a été un chercheur actif; il est par ailleurs l’auteur de nombreuses publications médicales. Il adorait aussi exercer le rôle de mentor auprès des médecins résidents en anesthésiologie, rôle qui lui a valu plusieurs prix d’excellence en enseignement. En 2009, il a reçu le Prix d’excellence en pratique clinique de la Société canadienne des anesthésiologistes. Vers la fin de sa carrière, Brian a entrepris des activités caritatives en Ouganda pendant plusieurs années, travaillant bénévolement dans la salle d’opération de l’Hôpital Mulago et enseignant à la Faculté de médecine de l’Université Makerere. Militant de longue date de la gestion de la douleur, Brian a contribué à l’élaboration de la stratégie de gestion de la douleur chronique de la Colombie-Britannique. Il s’est aussi beaucoup intéressé à la recherche sur l’utilisation de substituts sanguins chez les patients en chirurgie, sur la valeur des bêtabloquants préopératoires, sur l’antagonisme de l’effet des relaxants musculaires et sur la prévention de la nausée et des vomissements postopératoires; les résultats de ces travaux de recherche, qui ont été publiés à grande échelle, ont eu une grande importance. »