Association médicale canadienne

St. John’s (T.-N.-L.); Université Dalhousie, 1967; radiologie diagnostique; ancien président, Association médicale de Terre-Neuve-et-Labrador (AMTNL), 1979-1980; ancien président, Conseil d’administration de l’Association médicale canadienne (AMC); ancien président, AMC (1992-1993); membre honoraire à vie, AMC. Décédé le 18 septembre 2020 à l’âge de 86 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Betty-Lou, 2 enfants et 2 petits-fils. « Après avoir obtenu son diplôme, Ron est retourné dans sa province adorée pour y amorcer sa carrière en tant que radiologue à l’hôpital St. Clare’s Mercy à St. John’s. Durant les quarante années qu’il y a passées, Ron a occupé les fonctions de président tant de l’AMTNL que de l’AMC. Ron avait l’esprit aventurier et ses longs voyages étaient motivés par son intérêt pour l’histoire et sa passion pour l’exploration polaire. Parmi toutes ses aventures dans le monde entier, qui l’ont mené sur chacun des sept continents, celle qu’il évoquait avec le plus d’émotion était son voyage de chasse au phoque en 1983, durant lequel il était médecin à bord du Lady Johnson II, lequel était commandé par son ami très cher, le capitaine Morrisey Johnson. Ron adorait la mer, était un fervent navigateur et a passé de nombreuses heures dans la baie de la Conception à bord de son bateau, le Mighty Photon. » Un collègue a écrit : « Ron a été un modèle remarquable pour tous les apprenants en médecine qui ont eu la chance de l’avoir comme mentor. Il faisait preuve d’une gentillesse, d’une bienveillance et d’une amabilité qui était un cadeau pour nous tous. En plus d’avoir été un grand radiologue, un excellent communicateur et un remarquable clinicien, il traitait ses collègues, les infirmières, les autres membres de l’équipe de soins de santé et les patients avec le plus grand respect et la plus grande compassion, ce qui était tout aussi important. » Pendant son mandat à titre de président de l’AMC en 1992, il a décrit au CMAJ son amour pour l’exploration et les explorateurs, en particulier sir Ernest Shackleton. Voici ce que relatait l’article : « En pénétrant dans la cabane de Shackleton, qui n’est qu’à 900 km du pôle Sud, le Dr Whelan a eu l’impression de visiter un sanctuaire. “Je ne trouverai jamais les mots pour décrire le sentiment qui m’a envahi quand je suis entré dans cette cabane et que je me suis assis sur la chaise où s’est assis Shackleton il y a plus de 70 ans”, a déclaré le Dr Whelan. Mais les mots auraient été superflus, car l’expression du Dr Whelan à elle seule décrivait parfaitement l’émotion qu’il avait alors ressentie. »

Back to top