Association médicale canadienne

gigi osler in uk

Alors qu’elle prenait la parole au Royaume-Uni, la semaine dernière, la Dre Gigi Osler a fait appel aux chefs de file en médecine pour qu’ils favorisent l’avancement et l’équité entre les sexes. 

« Lorsqu’une situation négative se produit, surtout pour un apprenant ou une apprenante, la responsabilité de la dénoncer et de la gérer ne devrait pas s’arrêter à cette personne – ceux d’entre nous qui occupent un poste de pouvoir et de privilège doivent savoir comment réagir afin que la population étudiante se sente valorisée et en sécurité », explique Dre Osler.

La Dre Osler était à Londres pour le lancement du numéro spécial de la revue The Lancet sur l’avancement de la cause des femmes dans les sciences, la médecine et la santé mondiale. En compagnie de panélistes du Royaume-Uni, des États-Unis et du Soudan, la Dre Osler a profité de ce forum pour discuter des préjugés sexistes en science et en médecine, et des changements institutionnels nécessaires pour aider les femmes à accéder à des postes de direction. Elle a aussi fait part des travaux en cours de l’AMC sur le sujet et souligné l’élaboration d’une nouvelle politique visant à promouvoir une meilleure équité entre les sexes et une diversité accrue en médecine.

« Une partie de mon travail consiste à parcourir le pays pour dire aux médecins en exercice, aux médecins résidents et aux étudiants en médecine qu’une politique est un moyen d’action et de changement, » a-t-elle déclaré à l’auditoire international. « Et notre mission, à l’AMC, est de leur permettre de mettre cette politique en pratique. »

Comment pouvez-vous participer?


Le thème du numéro de la revue The Lancet, l’avancement de la cause des femmes dans les sciences, la médecine et la santé mondiale, est le fruit d’une invitation à présenter des communications qui s’est traduite par plus de 300 textes venus du monde entier. Publié le 8 février 2019, ce recueil met en relief que l’équité en science n’est pas seulement une affaire de justice et de droits, mais qu’elle est absolument essentielle à la production de travaux de recherche supérieurs et à l’accès à des soins de santé de qualité pour les patients.


Vous avez des questions ou des commentaires ?

Envoyez-nous un courriel.