Association médicale canadienne

L’Association médicale canadienne (AMC) croit que des améliorations s’imposent si l’on veut s’attaquer aux enjeux de notre système de santé et a lu avec intérêt les conclusions du Conseil du premier ministre de l’Ontario pour l’amélioration des soins de santé et l’élimination de la médecine de couloir. Notre système de santé fondé sur les soins hospitaliers doit évoluer pour résoudre les problèmes d’inégalité auxquels font face les populations à risque et les Canadiens vieillissants et étendre les soins aux collectivités rurales et éloignées.

L’AMC se réjouit de l’importance accordée par le rapport aux soins de santé virtuels pour la prochaine étape, comme modèle important d’amélioration de l’accès aux soins primaires en Ontario. En outre, comme l’AMC préconise un déplacement de la prestation des soins aux aînés des hôpitaux vers les milieux communautaires, nous trouvons encourageant que la nécessité de ce virage cela soit reconnue dans le rapport.

L’AMC invite toujours le Conseil à garder la santé et le bien-être des médecins à l’avant-plan de son travail et à formuler des recommandations visant à régler les problèmes du système qui alourdissent le fardeau administratif – par exemple le fait d’avoir à remplir des formulaires électroniques ou sur papier – et contribuent, comme on l’a d’ailleurs démontré, à l’épuisement des médecins. La création d’un milieu de travail sain pour les fournisseurs de soins est importante et ne peut que contribuer à l’amélioration de la qualité des soins aux patients.

Enfin, l’AMC demeure disposée à participer, avec le gouvernement de l’Ontario, à la recherche de façons d’optimiser la prestation des soins de santé, en veillant à ce que notre système de santé financé par l’État fournisse les meilleurs soins aux patients et leur permette d’obtenir les meilleurs résultats de santé.


Vous avez des questions ou des commentaires ?

Envoyez-nous un courriel.