Association médicale canadienne

L’AMC exprime ses préoccupations relatives au projet de loi C-2 devant le Comité sénatorial permanent des Affaires juridiques et constitutionnelles, notamment la possibilité que la loi proposée complique la création de nouveaux sites de consommation supervisée.