Association médicale canadienne

Toronto (Ontario) – 13 août 2019 – Pendant deux jours, plus de 1 000 médecins, intervenants de la santé et patients se sont réunis à Toronto afin d’étudier comment la technologie peut améliorer le système de santé. À la conclusion du deuxième Sommet annuel de l’Association médicale canadienne (AMC) sur la santé, le message était clair : il est temps de mettre la technologie au service du système de santé et de la population canadienne.

« Il est évident que notre système de santé est surchargé et que nous devons innover. La technologie existe et nous devons déterminer comment en tirer profit, a déclaré la Dre Gigi Osler, présidente sortante de l’Association. L’AMC est impatiente de passer aux prochaines étapes, qu’il s’agisse d’augmenter l’utilisation des soins virtuels au Canada ou d’examiner comment mettre d’autres technologies à profit, par exemple l’intelligence artificielle, pour améliorer la santé et les résultats de santé. »

L’une des principales séances de ces deux derniers jours portait sur les soins virtuels, un point très important pour l’AMC. L’Association, en collaboration avec le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et le Collège des médecins de famille du Canada, dirige un groupe de travail sur les soins virtuels, qui présentera des recommandations plus tard cette année. 

La semaine dernière, l’AMC a présenté les conclusions d’un nouveau rapport, L’avenir de la connectivité dans les soins de santé, qui souligne la volonté croissante des Canadiens et Canadiennes d’intégrer la technologie aux soins de santé.

Le Dr Sandy Buchman devient président de l’AMC 

La fin de la conférence a souligné le début du mandat du Dr Sandy Buchman comme président de l’AMC. Le Dr Buchman prodigue des soins palliatifs à domicile et des soins de fin de vie par l’intermédiaire du Centre de soins palliatifs Temmy Latner à Toronto. Il participe également au programme de formation et de soins palliatifs pour les sans-abri du groupe Inner City Health Associates, et est professeur agrégé au Département de médecine familiale et communautaire de l’Université de Toronto. 

« À l’approche des élections fédérales, l’AMC va jouer un rôle de premier plan pour que nos décideurs politiques se penchent sur des enjeux comme la santé numérique, explique le Dr Sandy Buchman, président de l’AMC pour 2019-2020. Il est temps de faire de la santé une priorité nationale et d’agir afin d’améliorer notre système de santé, pour les médecins comme pour les patients. »