Association médicale canadienne

L’épuisement professionnel chez les médecins est l’un des plus grands défis de notre système de santé. Il met en jeu le bien-être des médecins en exercice, des médecins résidents et des étudiants en médecine, ce qui peut nuire à la qualité de la prestation des soins. Santé des médecins et santé des patients vont donc de pair.

L’épuisement professionnel ne s’explique pas par une seule cause; il est généralement attribuable à une combinaison de facteurs individuels et organisationnels.

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel?

Le manuel du questionnaire de Maslach sur l’épuisement professionnel (en anglais) définit l’épuisement professionnel comme « un syndrome psychologique caractérisé par l’épuisement émotionnel, la dépersonnalisation et une baisse du sentiment d’accomplissement personnel. »

Les ressources présentées ici explorent les moyens de défense contre l’épuisement professionnel qui sont à la disposition des médecins. On y trouvera aussi des conseils pour les administrateurs qui souhaitent réduire l’épuisement professionnel dans leur milieu de travail.

Faits saillants

Selon l’édition 2017 du Sondage national de l’AMC sur la santé des médecins (résultats publiés en 2018) :

  • Plus d’un médecin en exercice ou médecin résident sur quatre déclare un degré élevé d’épuisement professionnel.
  • Les médecins en exercice depuis cinq ans ou moins sont plus susceptibles d’être victimes d’épuisement professionnel et d’être peu résilients.
  • Les femmes médecins sont 23 % plus susceptibles d’être aux prises avec l’épuisement professionnel que les hommes.
  • La consommation d’aliments malsains et la consommation excessive d’alcool sont associées à une probabilité 1,5 fois plus élevée d’épuisement professionnel.

Vous vivez de la détresse? Obtenez de l’aide dès maintenant.

Back to top