Association médicale canadienne

Le mentorat est une relation dans le cadre de laquelle un professionnel plus expérimenté (le mentor) aide un novice (le mentoré) à se développer tant sur le plan personnel que professionnel. Les étudiants en médecine et les médecins résidents considèrent le mentorat comme une ressource essentielle; les mentors offrent de l’orientation et des conseils sur la recherche, la planification de carrière, la transition de carrière et l’équilibre travail-vie personnelle.

Les avantages du mentorat

Le mentorat présente de nombreux avantages pour les mentorés, tels qu’une orientation dans le développement personnel et professionnel, des possibilités de réseautage et un sentiment d’appartenance.

Une étude publiée dans AEM Education and Training* (en anglais) a révélé que le mentorat augmente le sentiment d’accomplissement personnel des mentorés et diminue les sentiments de dépersonnalisation et d’épuisement émotionnel. On a également constaté que le mentorat réduit l’épuisement professionnel et augmente la capacité à faire preuve de compassion (en anglais).

Le mentorat peut également présenter des avantages pour les mentors et les organisations. Les mentors ressentent souvent un sentiment de satisfaction personnelle en aidant les apprenants en médecine. En outre, une étude (en anglais) a montré que le mentorat peut contribuer à la croissance personnelle et à la satisfaction au travail. Les organisations proposant de solides programmes de mentorat peuvent également profiter d’un meilleur taux de maintien en poste et d’une réputation d’offrir des services intégrés en matière de développement.

*Remarque : Cet article doit être acheté ou loué.

Trouver un mentor

L’Association of American Medical Colleges (en anglais) recommande aux étudiants qui cherchent des mentors de suivre les conseils ci-dessous. Les mentorés doivent :

  • rechercher des modèles qu’ils admirent et auprès desquels ils veulent apprendre;
  • établir des relations avec des médecins qui pourraient devenir des mentors;
  • poser des questions sur le parcours professionnel de leurs mentors, les défis qu’ils ont dû relever et les leçons qu’ils ont tirées;
  • être ouvert à la possibilité d’avoir plusieurs mentors qui offrent des points de vue uniques;
  • maintenir des liens avec les mentors tout au long de leurs études.

Assumer le rôle de mentor

La Dre Jillian Horton et l’Université de la Colombie-Britannique donnent les conseils suivants (en anglais) pour être un bon mentor :

  • Favoriser un sentiment de sécurité et de confiance.
  • Encourager une communication ouverte.
  • S’engager pleinement dans son rôle de mentor.
  • Être disponible, fiable, flexible et ingénieux.
  • Apprendre à connaître son mentoré.
  • Fournir une rétroaction appropriée.
  • Aider son mentoré à se préparer pour l’avenir.
  • Encourager son mentoré à faire preuve d’autonomie.

Mettre en place un programme de mentorat réussi

Des experts en Australie et de l’association médecins résidents du Canada indiquent que les facteurs de réussite suivants sont essentiels à l’établissement d’un programme de mentorat officiel dans votre organisation :

  • Obtenir un soutien organisationnel, notamment une affectation de ressources suffisantes.
  • Veiller à ce que les mentors aient du temps à consacrer à cette activité.
  • Clarifier les rôles et les objectifs des mentors.
  • Recruter activement des mentors et les jumeler soigneusement avec les mentorés.
  • Bien former les mentors, notamment sur la manière de fournir une rétroaction constructive.
  • Assurer le suivi de la mise en œuvre du programme, y compris son contrôle et son évaluation continus.

Exemples de programmes de mentorat réussi

Voici quelques exemples de programmes de mentorat réussis (en anglais) :

  1. Le programme de mentorat de Stanford pour les médecins résidents, les boursiers et les enseignants en neurologie.
  2. Une étude sur les répercussions du mentorat* sur l’épuisement des étudiants en médecine
  3. Le programme de mentorat pour la diversité de l’Université de Toronto destiné aux étudiants en médecine et aux médecins résidents de première année sous-représentés ou issus de minorités.

*Remarque : Cet article doit être acheté ou loué

Vous vivez de la détresse? Obtenez de l’aide dès maintenant.

Back to top